Oups #3 – Une histoire de cache

Pour changer, un oups masculin 🙂

Notre photographe préféré se ballade désormais avec un appareil qui fera plaisir a ts les photographes qu ils soient équipés de Nikon ou de Canon !

Ayant perdu le cache de son 50 mm, et étant en Asie nous n avons pu le remplacer que par un cache Nikon !!! Et non c est appareil n est pas un faux même si nous sommes en Asie 🙂

Publicités

A Christmas in Luang Prabang

Après un bus local très « amusant » et innovant pour nous (non pas pour les aspects terrain cross en guise de route ou poussière envahissante) : nous nous arrêtons tellement pour prendre du monde au fur et à mesure de la route que le bus a fini par être complètement blindé, au point qu’il a fallu 10 minutes (+ un fou rire de toute le bus) pour ouvrir la porte pour laisser sortir les gens!

Bref, nous voici arriver à Luang Prabang, la fameuse ville du Laos, classée au patrimoine de l’Unesco et dont tout le monde fait l’éloge.

IMG_5937.jpg

Nous y arrivons le 24 dans l’après-midi, juste à temps pour trouver rapidement notre hôtel de « luxe » que nous avons (exceptionnellement) réserver quelques jours auparavant sur le net. Et oui, nous avions prévu du confort comme cadeaux de noël respectif cette année … et là il est écrit « baignoire SPA » … AHHHHH, un bain avec des bulles mhhh

Découverte de l’Hôtel:

Nous arrivons, après beaucoup plus de tuk tuk que prévu initialement à l’hôtel (1er point négatif : il est loin du centre … pas grave). Le réceptionniste nous accueille avec un verre de jus d’orange, pas mal, ça change. Il commence sa 3ème phrase par « Sorry … »! SORRY quoi?!!

Il nous annonce qu’il y a eut un problème sur la réservation et que nous n’aurons que 2 lits au lieu d’un « king size » (2ème point négatif) … temps qu’on a notre baignoire de compet, c’est pas grave. Nous montons dans la chambre, et filons direct pour un bain et là …. pas de bulles ni de jets …. mouais là ça le fait pas! Anso se prend même des décharges en voulant l’allumer!!!! DERNIERE FOIS que nous réservons un hotêl par internet en Asie!! Quand nous quitterons l’hôtel le lendemain, nous aurons une ristourne, ça ne nous empêchera pas de leur mettre une mauvaise note sur le net (mouhahahahaha)

La ville:

Bon assez parlé de notre couchage, parlons de l’aventure Luang Prabang.

Comme le disait Anso dans un post précédent, nous avons rendez-vous avec notre bande du moment pour fêter « Christmas » (et oui cette année nous fêtons « Christmas » et non pas « Noël »). En attendant, nous fêtons noël tous les 2 dans les rue de la ville, avec pour dîner de noël un buffet au « food market », le principe est simple : tu payes ton assiette (en plastique) et tu peux manger tout ce que tu arrives à mettre dedans! MIAM! Ensuite nous faisons le (fameux) marché de nuit à la recherche de petits cadeaux pour marquer le coups … il faut bien parce que sinon ici l’esprit de noël y a pas! Du coups nous passerons la soirée à négocier nos cadeaux respectifs, ca fait bizarre!

Nous retrouvons notre bande dans un bar en fin de soirée, cette année Noël aura été particulier.

20130118-134817.jpg

Le 25 c’est le grand jour, notre soirée « secret santa » avec notre groupe (2 kiwis, 1 norvégien, 2 tchèques, 2 Australiens, 2 Hollandais, 2 Candadiens, 1 Anglais), la règle : chacun doit venir avec un Cadeau à 20000 Kips (2 euros) que nous tirerons au sort le soir venu. Nous trouvons nos 2 cadeaux et le soir arrive bien vite. Nous passons une excellente soirée tous ensemble à jouer au « Secret Santa ». Et oui c’est un jeu, en gros le premier tire au sort un cadeau, puis le 2ème peut soit voler le cadeau des autres, soit en piocher un autre. En gros à la fin ça fini en « hold up » généralisé! La soirée se termine, il est temps de dire au revoir à nos compagnons, le lendemain nos routes se séparent … sensation étrange de devoir quitter (encore) des gens avec nous avons passer de bons moments. Toute bonne chose a une fin parait il.

Le lendemain visite de la ville, traversée de ponts de bambous, discutions avec des moines qui
souhaitent pratiquer leur anglais.

Le jour suivant, nous nous levons très tôt pour voir la collecte de nourriture que font tous les moines des différents temple de la ville. En gros, à 7h00 du matin, alors que le soleil se lève tout juste, ils sortent tous dans la rue avec leur gros « récipients » pour que les gens leur offrent de la nourriture. Il faut le voir au moins une fois: tout le monde (locaux et touristes) se mettent sur les trottoirs avec leur bols de « sticky rice » et donnent une boulette de riz à chaque moine qui passe devant! Problèmes:

  • les moines peuvent tomber malade (tu m’étonnes, tout le monde a mis les mains dans leur plat en somme) et parce que des vendeurs proposent aux touristes de la mauvaise nourriture à donner
  • certains touristes prennent des photos des moines à bout portant (avec gros zoom, flash et tout le bordel … pas top)

IMG_6064.jpg

IMG_6085.jpg

IMG_6087.jpg

Le reste de la journée baignade dans une magnifique cascade avec une haut tellement bleu qu’on en vient à se demander s’ils n’utilisent pas des produits :-/

IMG_6004.jpg

Après une « dure » journée comme celle-là, rien ne vaut un bon petit pain au chocolat à la française. Et oui à Luang Prabang il y a de très bonne « bakery ».

20130118-134837.jpg

Il est temps de quitter Luang Prabang pour la ville du vice Laossienne : Vang Vieng.

20130118-134901.jpg

Le bilan concernant Luang Prabang est mitigé : la ville est très sympa, mais comme un bon film pour le quel tout le monde te dit « va le voir », nous avons un sentiment de trop peu par rapport à toutes les éloges que nous avons entendu sur la ville. De plus c’est une ville très « Famille », du coups les treks proposés sont chers et « mignons ». Peut être deviendrions nous difficiles 😉

Les photos sont ici.

La merveilleuse ballade en bateau sur le Nam Ou

Pour notre première après midi nous passons l’après midi a discuter avec nos compagnons de route : Hans (Norvegien) + Kathy et Brooke (Nouvelle Zélande) + Jana et Milan ( République Tchèque) et a teste une nouvelle bière : Beerlao!

Le lendemain nous devons quitter Muang Khua (la ville des rats mangeurs de sacs), pour Nong Khiaw. Le mieux pour ce trajet, c’est le slow boar : tout est dit ! Le concept : descendre la rivière assis sur des petits banc en bois et ce pour 6 heures de trajet!! Bonne ambiance, on partage tous ce qu’on a acheté : le meilleur comme le pire ou l’arnaque comme mes gâteaux fourres au chocolat qui sorti de l’emballage sont en fait fourres à … un truc rose ?????!

GOPR3840.jpg

20130104-105710.jpg

Ce trajet qui pour les Laos est le moyen de transport le plus simple pour aller un village a un autre est une expérience sensorielle au top: le paysage est sublime voire magique bref  » c’est trop beaaaauuu » pour les yeux, l’ouie est aux aguets avec tous les animaux et les blagues qui fusent 6h faut s’occuper ! Le toucher, la position semi accroupi sur un petit banc en bois n’est pas la plus confortable qui soit surtout quand on commence le trajet à 20 et qu’on le finit à 28 avec des poules :)! L’odorat : malheureusement un passager sentira un peu trop la transpi et le gout nous l avons déjà évoqué 🙂 BREF c’était top 🙂 🙂

IMG_5785.jpg

IMG_5801.jpg

IMG_5810.jpg

A 16h nous arrivons dans la ville de Nong Khiaw, ça fait du bien de se dégourdir les jambes. Nous partons à la recherche d’un toit avec notre nouvelle bande et trouverons un petit bungalow à la guesthouse tout mignon sur la rivière. Le soir dans un super bar où nous mattons un film nous decidons de nous retrouver a Luang Prabang le 25 pour feter Noel ensemble chouette idée, j’ai même organise un event FB, ça faisait longtemps ! 🙂

Pour nous le lendemain ce sera petit trek dans un village, puis une cascade où nous sympathisons avec Rachel et Rene un couple de hollandais qui seront aussi de la partie pour « Secret Santa » !

IMG_5898.jpg

IMG_5890.jpg

IMG_5913.jpg

20130104-111254.jpg

20130104-111320.jpg

Puis le 24 au matin direction Luang Prabang !

Les photos sont ICI et ICI aussi.

Le passage de la frontière !!!!

Cela fait maintenant plus d’un mois que nous profitons du Vietnam, il est temps pour nous de passer à la « saison 02 » : le Laos. Mais pour passer à la 2ème étape, il va nous falloir quitter Sa Pa pour Dien Bien Phu (toujours au Vietnam), qui est la ville du nord où il est le plus facile de passer la frontière. Puis de Dien Bien Phu, prendre un bus pour Muang Khua (Laos).

Bus 1 Sa Pa –>;; Dien Bien Phu

Quand nous montons dans le bus tôt le matin à Sa Pa, nous savons que se sera une mission pour la durée (10h00 de bus), mais n’imaginions pas à quelle point ce voyage serait éprouvant : poussière, « routes » de terres et de cailloux … ou plutôt un chemin minuscule où seul un bus peut passer, et piégé entre, à gauche la montagne, à droite le précipice (à 10 cm de la roue) qui plongerait (200m plus bas au moins) dans la rivière!! Mais quelle beauté!! Je n’ai jamais fait un trajet en bus avec des « fenêtres » aussi captivantes, c’est tout simplement MAGNIFIQUE!! A en faire oublier les trous dans la route! Les trous sont parfois tellement gros que nous faisons des bonds, nos têtes ont même tapé le plafond du mini bus!
Sans oublier bien sur l’heure d’arrêt à cause de travaux sur la rou… le chemin.

20121227-210924.jpg

IMG_5758.jpg

Arrivé à Dien bien phu, après nos 10h00 de bus, nous cherchons, avec nos nouveaux compagnons (néo-zélandais, norvégien … avec qui nous resterons un moment au Laos), un couchage pour la nuit. La ville n’a aucun intérêt et nous dormons dans une chambre miteuse … dernière nuit au Vietnam, dommage, mais bon nous n’avons pas le choix.

Bus 2 Dien Bien Phu –>;; Muang Khua

Le lendemain matin, nous montons dans un nouveau bus qui lui nous fera traverser la frontière et nous emmènera directement à Muang Khua. Première expérience dans un bus Laossien, c’est quelques chose. Le bus est rempli a craquer, certains sont assis sur des sacs de riz et il fait des arrêts tous les 30 min pour charger un peu plus le bus.

Le passage de la frontière est une formalité. Nous arrivons et un monsieurs pointe un pistolet sur notre front! Pas d’inquiétude, ce n’est en fait qu’un thermomètre!! Et oui! Ici ils vérifient (vite fait) que nous sommes en bonne santé! Le thermomètre affiche « 34° », c’est bon nous sommes « clean » (…. mouais, juste pour la frime ce contrôle!).

20121227-210937.jpg

Une fois les papiers remplis, nous remontons dans le bus, direction Muang Khua … A y est nous sommes au Laos et les paysages sont … toujours aussi grandioses!

Nous arrivons à Muang Khua avec toute notre bande qui ne cesse de s’agrandir (nous avons récupéré au passage un couple de tchèque, un anglais, 2 canadiens).

Bilan

Voici un petit récapitulatif de ce qu’il vous faut si vous souhaitez un jour passer cette frontière:

  • un visa laotien ou pas il peut etre fait sur place
  • 8000 kips
  • prendre 2 bus le premier Sapa ->;;;;; Bien Phu et le second Dien Bien Phu ->;;;;; Mouang Khua

Mais surtout, mais surtout, il faut :

  • savoir prendre son mal en patience, le trajet dur 16h (au total pour les 2 bus)
  • ne pas être cardiaque et apprecier passer sous une pelleteuse en fonctionnement, froler les ravins et precipices de cette non route
  • avoir l estomac bien accroche et eviter de faire comme Charles, à savoir manger une tarte au chocolat avant le depart
  • avoir les fesses bien rembourees pour a la fois etre confort dans le bus (30 pers pour 20 sieges) mais aussi pour endurer les bons et cette session geantes de power plante mixe a space mountain
  • supporter l’odeur de la pipe à tabac
  • ne pas etre allergique à la poussiere et la terre et surtout ne pas chercher à lutter vous en serez recouvert a la fin du trajet
  • avoir un bon reveil car les departs se font entre 7h30 et 5h30

Bref ce fut une sacré expérience et qui, il faut l’avouer fut aussi fantastique qu’elle ne fut dure. Le trajet de 10h depuis Sapa offre des paysages magnifiques. Cette route restera à jamais gravé dans nos mémoires

L’astuce du jour #02 – Chan notre guide « hmong noir » préfèré – Sapa

IMG_5726.jpg

Ce petit bout de femme nous a fait découvrir sa culture, le façon de vivre des habitants de la région de Sapa de manière enthousiaste. Ce fut un réel plaisir de partager deux jours de trek avec elle et de la revoir en dehors pour un déjeuner et un billard. Si vous passez à Sapa, ce qu’on vous conseille, contacter la directement.

Griang Thi Chan dit Chan
hmonggirl_chan@yahoo.com
Tel : 09 767 80 741

20121227-094116.jpg

Sapa et les ethnies minoritaires

Pour nous rendre à Sapa, nous reprenons notre moyen de transport favori : Le Train 🙂
Mais cette fois-ci, nous prenons les « hard bed », Charles ne verra pas la différence avec les « soft bed » moi plus déjà… Fallait tester !

A peine sorti du train, le paysage se dévoile : c’est magnifique ce mariage entre montagne à la végétation tropicale et rizières en plus nous avons du soleil, c’était pas gagné à ce qu’on nous avait dit. Arrivés à Sapa, nous filons donc directement à l’agence pour trouver un trek : Check ! Ce sera 2 jours de trek dont une nuit chez l’habitant. Notre guide sera Chan, une jeune Hmong noir adorable de 18 ans (pour plus d’info voir le post  » Chan notre « hmong noir » guide préfèré !)

Allez c’est parti pour 30km de marche et de dénivelés de parfois 1000 metres !

IMG_5352.jpg

IMG_5447.jpg

Les paysages s’enchainent plus beaux les uns que les autres et Chan est géniale, elle nous explique tout, comment ils vivent, teignent leur vêtement, la repartition des tâches qui de notre point de vue, bien entendu, n’est pas tres équitable … A un moment, nous sommes suivi par 3 femmes de l’ethnie des « red hat », a quelques jours de Noel, elles nous font un peu penser à la mère Noel. Leur technique isolé l’un d entre nous pour lui vendre des objets : You buy ? You buy ? Look! Look!

20121226-094145.jpg

Charles se fera avoir en leur disant « Maybe later » car une heure plus tard à la pause déjeuner elles ont bien retenues et lui montrent ce qu’elles ont a vendre hihi.
IMG_5416.jpg
Le reste du trajet sera plus calme. Personne pour nous vendre des objets rien que nous et parfois des buffles, des cochons…

Le soir nous passons la nuit dans un village reculé dans les montagnes. Nous découvrons qu’ici les enfants font des « combats » de toupies: un premier fait tourner sa toupie et l’autre doit l’expulser, assez violent, surtout qu’ils sont haut comme 3 pommes et que les toupies volent!

IMG_5534.jpg

IMG_5526.jpg

IMG_5509.jpg

Dans la soirée, nous apprendrons a notre guide à jouer au trou du cul! Ce jeu va devenir ultra connu 😉

20121226-095703.jpg 20121226-095646.jpg

Le lendemain, le soleil se lève bien tôt sur le village et la vie reprend, les enfants vont à l’école et les travaux de « route » redémarrent.

IMG_5600.jpg

IMG_5598.jpg

IMG_5608.jpg
Ce jour ci le trek est un peu plus costaud nous sentons les 1000 mètres de dénivelés que nous montons et descendons bien entendu ! Mais les paysages restent splendides.

Le trek achevé nous rentrons les jambes bien lourdes et les yeux remplis des belles images manger une délicieuse pizza 🙂 Miam ça change du riz.

Le lendemain il fait moche et froid ( Nico la polaire m a fait plaisir !) et nous nous félicitons autour d’un feu et d’un chocolat chaud de n’avoir pas attendu pour faire le trek. Le courant étant tellement bien passe avec Chan nous la retrouvons le midi pour déjeuner sur le marche local avec d’autres ethnies.

IMG_5726.jpg

20121227-092909.jpg

Le soir pour le départ de Sarah et faire quelques bonnes parties de billards

IMG_5744.jpg
Les photos sont ICI.