Phnom Penh, la capitale

L’arrivée à Phnom Penh a de quoi faire tourner la tête apres 1 bon mois de tranquilité au Laos et dans la campagne cambodgienne! Il fait chaud et lourd, le trafic est dense et nous sommes attendus par un groupe de mecs qui cherchent à nous emmener dans leur hotel, vous comprenez c’est eux les moins cher!! Pfiou gardons notre calme!

Nous nous mettons dans un endroit plus au calme pour appeler notre couchsurfer (et oui, nous tentons de nouveau l’aventure « dormir sur le canap de quelqu’un » vu que la dernière nous avions fait de belles rencontres), et une heure plus tard, nous le retrouvons à une rue de chez lui et là, j’avoue qu’entre le quartier un peu glauque, le fait que nous dormions tous dans la même pièce – que c’est plutôt gênant -de et mon coup de blues du moment, je suis pas ravie ravie.

Premier contact un peu étrange, le ga a l’air sympa, mais un peu bizarre : cette nuit il dormira par terre et nous laissera son lit double, il nous dit que de toute façon il ne dort jamais dans son lit … voyez! SYMPA!! mais BIZARRE!!!! Non?!

Nous laissons nos sacs chez lui (pas bien rassurés, il faut l’avouer), et nous séparons pour l’après midi, lui boulot et nous visite de la capitale avant les funerailles national du roi Norodom Sihanouk qui dureront 7 jours. Ils font pas les choses à moitié ces Cambodgiens!! Au programme de la visite de la « perle de l’asie » le what phnom, le quai Sihanouk et le musée de beaux arts où nous rencontrons Chris, un backpack français comme nous. Apres un peu de culture et d’initiation aux statues des temples d’Angkor avec une guide qui parlait un français tinté de « ting tong » il est l heure de la bière avec notre nouveau copain Chris 🙂

Le soir, nous retrouvons Rata (notre chouchsurfer) et sa bouille rondouillarde pour une teuf avec ses amis. Mais d’abord, il nous emmène tous les 4 (Chris nous accompagne ce soir) dans son restaurant préféré… mouais, le truc est tout blanc avec du carrelage sur les murs! En gros on a l’impression de manger dans un (mini) hopital. Il nous fait goûter ses plats préférés (pas mal et pas cher), et nous dit qu’il rêverait de venir en Europe un jour.
La soirée est en fait dans une guest house avec piscine, et on se rend compte rapidement que notre hôte n’a pas vraiment d’amis, si ce n’est quelques expats, mais pas de locaux … dommage, on aurait préféré une soirée avec des Cambodgiens et pas des Européens. Mais sinon la soirée est sympathique mais avec un DJ un peu trop dub pour nous tous, donc finalement nous rentrons nous coucher rapidement.

Sur la route nous pouvons par ci par là des gas dormir dans la rue devant des boutiques fermées. Rata nous explique que ce sont les « systèmes d’alarme locaux ». En gros les familles riches payent un gentil monsieur pour dormir devant leur magasin et ainsi le protéger (en plein sommeil bien évidemment). Nous arrivons chez lui et nous couchons, lui par terre et nous dans son lit, comme prévu, mais définitivement BIZARRE!

Le lendemain, nous demandons à Rata ce qu’il fait en général le week end (et oui, nous sommes samedi), il nous dit qu’en général il reste à regarder la télé (il est accro aux programmes américains genre the voice tout ça…) , du coups nous lui expliquons gentiment que nous avons d’autres plans pour le week end et que cette nuit nous dormirons finalement en ville (en clair : on se barre en courant, nous ne sommes pas là pour regarder la télé tout le week end). Nous pourrons dire que notre 2ème expérience couchsurfing n’aura pas été un franc succès! Peut être la prochaine fois.

Nous filons donc nous installer dans le sud de la ville plus près des autres monuments à voir. Au programme de cette deuxième journée: le marche central de Psaar Tmay, puis le palais royal qui est malheureusement déjà fermé 😦
Nous tentons la pagode d’argent attenante au palais ou pas … Et oui ils sont très stricts sur l’habillement : débardeur et écharpe ne font pas l’affaire, il faut un vrai tee shirt avec des manches !!! Pour se remettre de ces deux échecs, nous décidons de tester la terrasse du FCC pour une bonne bière et une connexion wifi pour acheter nos billets d’avion pour l’Australie 🙂

Et là bonne surprise sous nos yeux passe une procession de moines qui partent vers le palais nous attend! Des milliers de moines oranges défilent dans le rue, juste sous nos yeux, pour aller se recueillir sur le lieux où sera bientôt présente le corps du roi décédé 1 mois plus tôt (ils attendent aussi longtemps, pour laisser le temps à l’âme de s’échapper du corps)!! INCROYABLE!!! Ce roi semblait vraiment aimé par tout le peuple!

Et sinon comme on dit, jamais deux sans trois donc : échec de l’achat des billets d’avion!! Lol donc on dit merci à papa et maman et à skype sans qui on serait peut être toujours en Asie …

Pour notre troisième jour, nous nous préparons mentalement dès le petit-déjeuner à visiter « Tuol Seng » le musée du crime génocidaire des khmers rouges…. Et bien, l’horreur n’a pas de limite et l’imagination de l’homme est débordante quand il s’agit de faire souffrir! Le musée, qui est en fait une ancienne prison des khmers rouges et très bien fait et l’atmosphère se fait lourde au fur et à mesure que nous avançons dans la visite… Une des meilleures visite du Cambodge, où nous ressentons bien la récente et difficile histoire du pays.

Pour nous changer les idées, rien de telle qu’une petite session shopping au marché russe et dégustation des spécialités à quasi même le sol très folklorique 🙂 Rassasiés, nous nous dirigeons pour une nouvelle tentative vers la pagode d’argent. Cette fois-ci sera la bonne 🙂

Apres toutes ces émotions, il est temps de partir direction la mer et les villes côtières du sud du Cambodge : Kep et Kampot.

Bilan sur la capitale Cambodgienne:
– couchsurfing un peu raté
– dormir dans un quartier glauque chez un bisounours BIZARRE : ça c’est fait
– un peu déçu par la beauté de la ville, que nous avions lue et décrite comme la « perle d’Asie »
– excellent moment lors de la marche des moines : coups de chance que nous ayons été sur un rooftop à ce moment pour bien en profiter
– l’histoire du pays est omni-présent ici, par ci par là nous pouvons même retrouver quelques impacts de balles sur les murs
– un peu comme à Hanoi, cette ville est pleine de vie, ça grouille dans tous les sens (surtout avec le gros évènement en préparation), un vrai bonheur pour les yeux (et les photos 😉 )
– une bonne rencontre : Chris (qui doit retourner dans l’est du Cambodge et que nous rencontrerons de nouveau … dans un nouvel épisode.

Les photos son ICI.

Photographies prises par Charles Gerber.

Banlung and the « welcoming firework »

Comme pour tout passage de frontière on se prépare à avoir une longue journée et celle là ne fera pas exception.

Nous quittons les 4000 îles alors que le soleil commence tout juste sa journée, laissant derrière nous nos 2 supers compagnons (canada and scotland) … comme toujours quand nous quittons un pays une sensation étrange nous prend, entre tristesse (de quitter un pays que nous avons adoré et les personnes avec nous avons passé de bon moments) et excitation (nous démarrons un nouveau pays, nouveau chapitre et l’inconnu de nouveau).

Nous embarquons dans une frêle embarcation (Oh oh! j’ai calé « frêle » … beau gosse non?), direction la frontière Laos – Cambodge. Ils nous débarquent après seulement 30 min de bateau et là le bazar commence. Nous marchons 15 min en plein soleil (qui a maintenant bien démarré sa journée), chargés comme des mules, pour monter dans un bus qui nous est passé devant 30 min plus tôt, vide … Ah, l’organisation à l’asiatique garantie toujours de l’action.

Bref nous embarquons dans un bus qui lui nous conduit à la frontière. Il nous dépose à 500m de la frontière. Quelques chips, fruits et rencontres (un couple de toulousains ayant passé 2 mois au Laos) plus tard, nous passons à pied …. en passant à coté d’un bâtiment flambant neuf … chaque frontière est différente, celle-ci n’est pas banale. Braquage du pistolet sur le front pour la prise de température, comme pour l’entrée au Laos, pas de panique, nous sommes habitués.

A y’est nous sommes au Cambodge.

Nous grimpons dans le même bus que nos amis Toulousains et décidons de les suivre directement à Banlung, tout au nord est du Cambodge.

Après 3 bus, 4h d’attente le long d’une nationale, à jouer à notre fidèle « trou du cul » (pas de panique, c’est un jeu de carte) avec nos nouvelles rencontres: 3 hollandais, les 2 toulousains.

Pendant ce temps là, les cambodgiens jouent aux … petits chevaux sur le bord de la route. Et je peux vous dire que les parties sont animées!

Nous arrivons à Banlung à la tombé de la nuit et prenons, avec notre toute nouvelle bande, la première guest house qui vient.

La ville ne parait pas accueillante, la nuit des chiens errants trainent partout et l’ambiance est plutôt froide. La ville est perdue au milieu de nul part.

Après une journée comme ça, rien de tel qu’un petit burger dans un petit coin de paradis.

Retour, tous ensemble dans la guest house, tous fatigués, nous allons nous coucher. Le bruit est tel dehors que nous utilisons nos compagnons de nuit : les boules quies … Probablement la dernière fois que nous en utiliserons en voyage :

3h00 plus tard (1h00 du matin), quelqu’un tape (fort) à notre porte, nous nous disons que c’est une heure et restons au chaud dans le lit. 3à secondes plus tard quelqu’un tape de nouveau et ponctue tout ça d’un « barrez vous y a l’feu!! »

LE FEU??!!

Nous retirons nos boulettes des oreilles et constatons que sous la fenêtre de notre chambre, un « feu d’artifice improvisé » à lieu : le magasin juste sous notre fenêtre est en flammes, ça explose dans tous les sens, des étincelles volent … BREF, MEGA FLIP.

Nous attrapons rapidement (et grosso modo) nos affaires et sortons directement dans la rue (me concernant, en caleçon).

Donc là il est 1h15 du matin et nous sommes tous dans la rue, avec tout le quartier qui regarde, ou tente d’éteindre la feu! Les pompiers n’arriverons que 30 min plus tard.

Une fois le feu éteint nous récupérons le reste de nos affaires dans notre chambre, renouvelée en aquarium (afin d’éteindre le feu, ils ont branché comme ils pouvaient, des tuyaux dans notre douche)… nos boules quies flottent dans tous ce chaos, nous ne les utiliserons que rarement par la suite.

Nous arrivons à 3h00 du mat dans notre nouvelle guest house. Pas évident de trouver le sommeil après toutes ces émotions.

Le lendemain nous sommes tous KO, et passons la journée au marché local. Notre première impression se confirme: nous ne sommes pas très à l’aise dans cette ville, qui est au beau milieu du « far east » cambodgien, sauf qu’ici nous n’avons pas de cow-boys à cheval, mais des cambodgiens en scooter et des chiens errants.

Le lendemain nous allons voir le fameux lac volcanique. Véritable micro station balnéaire de l’est du Cambodge. Des familles s’installent tout autour du lac pour le pic nic, puis se baignent.

Le lac est magnifique : parfaitement circulaire et entouré de forêt … en plus l’eau est super bonne!! Un père de famille Cambodgien me propose un concours de plongeon, tout se passe bien jusqu’à ce qu’il me sortent un saut périlleux arrière depuis 2m de haut … arf je ne sais pas faire ça moi, mais bon je lui met la misère sur le plongeon, l’honneur français est (presque) sauf.

Le jour d’après, c’est le GRAND moment, nous partons pour un trek de 3 jours dans la jungle!

Nos compagnons sont:

  • 3 rangers (les gardes de la jungle)
  • 1 guide (il se marre tout le temps)
  • nos 2 toulousains
  • notre hollandais
  • 1 suisse
  • 1 irlandaise
  • 1 belge
  • 1 colombiens (qui passera tout le trek dans son coin, un peu flippant!

Lire la suite

OUPS … Désolé pour le MEGA retard

Bonjour à tous,

Bon à cette heure ci vous dormez, mais moi ça fait 2 heures que je me bats avec internet pour faire avancer notre blog.

Juste ce petit poste pour dire que nous sommes désolé pour le retard prit. Sur le blog nous sommes tout juste à la fin du Laos, alors que nous sommes installés à Sydney depuis maintenant 2 mois, ça fait pas mal de choses à raconter. En gros nous avons rencontrer un problème technique concernant le partage de nos photos, mais maintenant c’est résolu.

J’en profite pour passer un petit coups de gueule (attention minute GEEK) contre :

  • le manque de wifi en Australie, je n’ai jamais autant été à la librairie de ma vie (seul endroit avec un wifi digne de ce nom, où tu n’es pas obligé de payer un café 6$, alors que tu n’as pas soif, alors qu’en plus le wifi ne fonctionne pas)
  • flickr (le site utilisé auparavant pour mettre nos photos) : ne payez pas leur solution « PRO », si vous postez des photos pendant votre voyage et que d’un coups vous ne payez plus, les gens (autrement dit le blog) n’auront accès qu’aux 200 dernières photos postées (regardez les premiers articles du blog et tenter d’accéder à album, vous allez voir!). BREF je blacklist flickr!!

Pour finir la minute GEEK, maintenant les photos seront sur Google +, en espérant que ca fonctionne bien (avantage par rapport à facebook et flickr : les gens n’ont pas besoin d’un compte pour voir l’album)

Voilà la minute GEEK est terminée!

Donc « previously on Lets be upside down »:

cropped-flyer.jpg

En gros on en était rendu à la dernière journée au Laos et le prochain post : passage de la frontière Laos – Cambodge.

Préparez vous pour la suite de nos aventures … Anso et Charles vont ils rencontrer Angelina dans les temples d’Angkor? Charles va t’il prendre des cours de boxe Thaï? Anso va t’elle se découvrir un passion pour le camping extrème en pleine jungle? … Vont ils se faire attaquer par des requins géants en Australie? … Vous le saurez … en lisant notre blog et en étant PATIENTS voilà!

« No worries » comme diraient les Australiens.

Bises les amis et la famille,

Vous nous manquez,

Les webmasters (un peu fainéant)