Western Australia – les alentours de Perth

En plus de la visite de la ville, nous faisons quelques escapades « autour » de Perth. Il faut savoir que Perth est qualifiée de la (grande) ville la plus isolée du monde. Et c’est le cas, dès que nous voulons découvrir quelques choses aux alentours, le tarif est au minimum de 4h00 de route (et facilement plus)!

Jeep dans les dunes de la « Yeagarup beach »

La première sortie que nous faisons avec Claude et ses amis nous permet de soulager une frustration que nous avons développer durant notre road trip: faire du 4×4 dans des endroits inaccessibles pour notre vaillant Smoky (petite pensée pour lui, que nous avons vendu un mois auparavant à Melbourne).

CGPhotography_9333

Après une nuit passé dans la magnifique « Waren state forest », nous dégonflons les pneus de la jeep jaune (véritable petit jouet) et de la Subaru de Claude (fausse 4 roues motrices, mais nous le tentons tout de même).

IMG_2231

Après une bonne heure de chemin de forêt, elles sont là, les énormes dunes de sable blanc! Quelle sensation incroyable de rouler à fond dans ces gigantesques dunes cachées au milieu de la forêt!

DCIM117GOPRO DCIM117GOPRO

IMG_9336

Après avec profiter de notre bac à sable et de nos jouets grandeur nature, nous nous enfonçons toujours plus dans la forêt, direction l’océan. Après avoir failli rester bloquer avec la Subaru dans un chemin, nous atteignons notre objectif. Seuls 2 autres 4×4 sont sur cette plage, on ne peut pas dire qu’on manque de place 😉

IMG_9342

Sur le chemin du retour la jeep reste bloquée au milieu d’une montée de sable. A coups de biceps, de pelle et d’accélérateur, nous libérons Boumbo.

DCIM118GOPRO

Jeep 0 – 1 Subaru

Arbres géants

Nous finissons le week end avec l’escalade d’arbres géants, à coté de Pemberton. Les arbres faisant 60m de haut et l’ascension se faisant grâces à d’énormes clous plantés dans le tron, sans filet ou aucune sécurité, l’ascension est très impressionnante et semble « périlleuse ». Etrange de trouver une activité si dangereuse et non sécurisée en Australie, pays où jusqu’à présent tout nous paraissait très « safe ».

DCIM100GOPRO

Mountain bike a Margaret river

La 2ème sortie hors de Perth sera à la fameuse « Margaret river », l’activité prévue est un grand classique du Western Australia: le mountain bike. Tout cette partie de l’Australie est aménagée de parcours un peu partout, souvent tenus par des bénévoles où les communes.

CGPhotography_9716

C’est donc avec nos 4 vélos que nous arpentons les « single tracks » de cette belle région.

DCIM100GOPROCGPhotography_9557 CGPhotography_9572 CGPhotography_9550

Quand 2 océans se rencontrent

Une petite virée plus au sud nous permettra de découvrir Augusta et son phare positionné au point de rencontre de l’océan indien et l’océan Austral. Nous avons un petit coups de coeur pour l’une des plages du coin.

CGPhotography_9627 CGPhotography_9380 CGPhotography_9393 CGPhotography_9526DCIM100GOPRO

Virée aux Pinnacles

Hélène et Vincent, nos derniers « invités mystères » arrivent en Australie! Pour une journée nous partons en expédition vers le nord. Au programme:

  • Yanchep national park, dans l’espoir de voir des kangourous et koalas
  • Lancelin pour ses dunes de sable géantes (le pilat n’a qu’à aller se rhabiller)
  • Pinnacles avec ses stalagmites en plein désert

Yanchep national park

L’arrêt dans ce parc permettra à Hélène et Vincent de voir leurs premiers koalas… toujours en pleine sieste ces fainéants!

CGPhotography_0727
Par contre trop pas de kangourous, nous sommes venu trop tôt dans la journée pour ces oiseaux de nuits.

Le parc est quelques peu décevant, et n’arrive pas à la cheville de la majorité des parcs que nous avons fait en Australie. De plus il est indiqué dans notre guide qu’il y a possibilité d’avoir une expérience Aborigène (plutôt rare en Australie au final), mais elle n’a lieu que le week end.

Lancelin et le sandboard

Une heure plus tard nous arrivons à la station balnéaire de Lancelin. Après un arrêt express à l’office du tourisme, tenue par un vieux grincheux, nous partons en direction de la dune.

  • Moi: « Hello, we just arrived and wanted to know what we can do around »
  • Vieux grincheux: « Mmmh! Not much! » (…. OK, sympa le mec!)

Les dunes énormes se dressent devant nous, avec en premier plan la voiture ensablée de backpackers un peu trop aventuriés qui ont tenté de traversé le sable fin à l’aide de leur break non 4×4 … PFF amateurs

DCIM100GOPRO

Nous voulions voir les dunes avant de louer des « sandboard », espèce de snowboard pour le sable, histoire de savoir si ca valait le coup. Direct on est retourné en ville pour en louer 2, enfin Vincent et moi, en bons gentlemen, avons envoyé les filles nous louer les planches en ville.

DCIM100GOPRO

La session glisse peu commencer! C’est étonnant la vitesse que l’on peut prendre sur une simple dune. Nous qui n’avons pas skié depuis un moment, ça fait plaisir de retrouver une (petite) sensation de glisse! Même si le contrôle de la planche est assez limité, en gros il faut juste aller tout droit et essayer de ne pas tomber! Bref on s’est bien marré!

Pinnacles

Nous arrivons juste avant le couché du soleil à l’objectif final de notre expédition: les pinnacles, un désert de terre jaune, rempli de stalagmites. La lumière du soleil couchant nous permet de profiter pleinement des couleurs et de la beauté du parc.
Après le petit circuit au milieu des stalagmites en voiture et quelques stop photos et timelapse, nous voilà (déjà) repartis. Il ne faut pas trainer, la nuit est en train de tomber, et on ne veut pas percuter un kangourou avec la voiture que Claude nous a gentiment prêter (une nouvelle fois, encore MERCI Claude!)

DCIM100GOPROCGPhotography_0745 CGPhotography_0742 CGPhotography_0735

Sur le route (de nuit), nous ne croiserons qu’un seul kangourou qui traverse furtivement la route. Vincent et Hélène tenteront de le courser, mais il court (bondit) vite l’animal!

Rottnest island

Quelques jours plus tard nous décidons de faire l’attraction phare de Perth, « Rottnest island », une petite île aux eaux bleu turquoise, à juste 1h00 de bateau. Le bateau n’est pas donnée: 60$ (avec 25% de réduction) pour l’aller retour auxquels il faut ajouter 30$ pour avec la location d’un vélo dans un piteux état. Mais bon, tout le monde dit nous qu’il faut absolument faire cette île, que la côte y est magnifique.

Nous embarquons dès 7h15 du matin, sous un soleil radieux. A l’arrivée nous récupérons nos vélos et c’est parti pour la découverte de l’île. Le vélo est un moyen idéal de visité cette île étant donné qu’elle est dénuée de toute voiture ou véhicule motorisé, excepté le bus officiel de l’île.

CGPhotography_0758 CGPhotography_0760

Toute la journée nous passons de plages magnifiques en plages magnifiques, toutes assorties du même bleu turquoise. Les spots de snorkeling sont parfaits, avec une très bonne visibilité et même une épave accessible facilement pour l’un d’entre eux.

CGPhotography_0773 CGPhotography_0775 CGPhotography_0769

L’île est également connue pour être remplie d’une certaine race de marsupiaux: les Quokkas, une espèce de mix entre un kangourou et une grosse souris. Après plusieurs heures de vélo sous le cagnard sans en apercevoir un seul, Vincent et Hélène commencent à penser qu’ils n’en verront pas. Finalement nous tomberons sur un pack de 5 ou 6 se reposant à l’ombre sur le bord de la route. C’est tout mignon … même si nous préférons les kangourous.

CGPhotography_0793 CGPhotography_0811 CGPhotography_0794 CGPhotography_0806 CGPhotography_0814

On nous a dit que: Dans le temps les colons vivant sur l’île jouaient à un foot étrange dont le ballon était un pauvre Quokkas. CARTE ROUGE pour le coup!! Pauvre bête!

Il(s) étai(ent) une fois dans l’ouest…

Déjà fini l’aventure dans le Western Australia, nous n’avons pas vu le temps passer! Fini pour nous le soleil non-stop, la piscine et le sourire constant de Claude! Il est temps de nous séparer de nouveau, direction Sydney avec Vincent et Hélène!

Photographies par Charles Gerber.

Western Australia – Perth

CGPhotography_0168

Quelques jours après notre arrivé à Sydney, il y a maintenant quasiment 1 an, nous avons reçu un skype qui nous a fait énormément plaisir: Claude, l’ami d’enfance d’Anso allait être muté de San Francisco à Perth durant notre passage en Australie, l’occasion rêvée de passer un peu de temps ensemble.

Il est maintenant arrivé en Australie et est bien installé, il nous propose de venir vivre avec lui pour la fin de notre aventure Australienne. C’est avec grand plaisir que nous acceptons. Il faut dire que quelques années auparavant nous étions passé le voir à San Francisco et avions passé d’excellents moments. De plus il habite à Perth dans le Western Australia, une partie de l’Australie que nous n’avons pas encore explorée.

Après 4h00 de vol avec « Tiger airways », la compagnie (très) lowcost locale, nous voici donc arrivés à Perth, assommés par ses 36°C. Claude vient nous chercher avec son petit frère, de passage pour les fêtes de fin d’année, sa voiture est couverte de sable, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur … ça annonce la couleur, on sent direct qu’on va bien s’amuser en sa compagnie!

Prise de repères

Perth est réputée au sein de l’Australie comme étant la ville du soleil: il y fait tout le temps beau. Nous pouvons effectivement vous le confirmer: en 2 mois passé ici nous avons 5 min de pluie et 100% de jours ensoleillés! Seul les 36°c vont quelques fois rendre les balades à vélo éprouvantes. C’est aussi la ville la plus isolée d’Australie – plus proche de l’Asie et notamment de Bali que de ces copines australiennes ( Melbourne, Sydney…)

Claude nous reçoit comme des rois dans sa belle maison à Mount Lawley, l’un des meilleurs quartier de Perth, vivant juste comme il faut (petit restos, cafés hypster et boutiques). Sa piscine, sa belle terrasse, les vélos et la voiture à disposition nous permettrons de bien profiter du temps passer à Perth. Un énorme merci encore Claude pour tout ça, tu nous as vraiment gâté!!

CGPhotography_2280

Nous passons les premiers jours avec la famille de Claude venue le voir pour Noël, au programme plage et golf. Plutôt sympa pour finir l’année 2013!

IMG_2222 DCIM117GOPRO DCIM117GOPRO

Stratégie boulot

Malgré le fait que Claude nous héberge gentiment, nous aimerions trouver un petit boulot, histoire de pouvoir profiter pleinement de l’Australie et de ses tarifs élevés.

Cependant n’étant ici que pour une courte période, nous ne faisons pas d’illusions: ce ne sera pas évident. C’est pourquoi nous déciderons d’appliquer la stratégie suivante: nous ne passerons qu’une seule journée à chercher du travail… Pas facile quand il est écrit sur le CV que le visa se termine dans un mois. Pour changer, Anso gagne à ce petit jeu là, elle trouve un poste de serveuse dans une jolie bakery à 5min de la maison.

CGPhotography_0586

DCIM100GOPRO

De mon côté l’honneur est sauf, j’avais décroché, depuis Melbourne, une mission photo sur Perth pour un mariage en bord de plage.

CGP_010214_0295

Les quartiers

On sent que Perth est une ville jeune, qui essaie toujours de se faire une place parmi les « grandes » d’Australie.

CGPhotography_0637

Comme tout ville Australienne, elle est organisée en « suburbs », nos favoris sont:

  • Mount lawley: bien situé, parfait équilibre entre calme et vie de quartier
  • Freemantle: fameux pour ses fish and chips et la brasserie « Little creature », fierté du Western Australia
  • Subiaco: pour son marché du week end (attention aux heures aux quelles vous y allez, c’est vite blindé!)
  • Leederville: très charmant le soir venu

CGPhotography_0826 CGPhotography_0822 CGPhotography_0342 CGPhotography_0617 CGPhotography_0599 CGPhotography_0614 CGPhotography_0005

Méga coups de coeur pour…

… les cinémas plein air qui sont organisé un peu partout dans la ville, sur des rooftop ou dans des parcs. C’est GENIAL!!

IMG_2284 CGPhotography_0091

Les plages

Comment parler de Perth sans parler de ses plages. Un peu comme à Sydney, les attractions principales de la ville sont ses magnifiques plages, équipées du confort à l’Australienne: toilettes, vestiaires et barbecue!! Nous avons même le droit à quelques concerts, dont les très bon « Birds of Tokyo ».

CGPhotography_0109

CGPhotography_0694

Nous découvrirons malheureusement que l’été à Perth tout le monde troque sa planche de surf pour une planche de kite-surf! En effet, si l’hiver les vagues sont au rendez-vous, l’été le vent est là tous les jours, ayant pour effet de ravir nos amis kite-surfeurs mais aussi de détruire les vagues.

 CGPhotography_0319

Petite dédicace au frangin: trouve un cabinet à Perth, 6 mois de vent garanti!

Australian day

Le 26 Janvier c’est « The Australian day », la fête nationale de l’Australie. Voici un petit comparatif avec notre 14 Juillet.

  • Drapeaux: Le drapeau Australien flotte partout dans le rues ce jour là, en France ce n’est plus vraiment le cas, trop afficher son patriotisme peut être mal perçu !
  • Porter ses couleurs : au moins 70% des australiens se déguisent ce jour là – tatouage drapeau, maillot de bain, serre-tête ridicule au couleur de l’Australie tout est là.
  • Feux d’artifice: Comme en France cette journée est l’occasion d’admirer un magnifique feu d’artifice! Les Australiens aiment tellement ça que certains campent toute la journée pour avoir le meilleur spot la nuit venue. Quand je vous dis qu’ils campent, ils ne déconnent pas, ils viennent avec la tonnelle, les chaises, glacières …
  • Show aérien: En France c’est fini depuis un moment non? (restriction budgétaire?) En Australie vous avez le droit à hélicoptères, avions de voltiges, patrouille …
  • Ambiance: Nous avons la sensation que les gens sont là pour célébrer tous ensemble, là où en France nous avons l’impression que le 14 Juillet est devenu principalement l’occasion d’avoir un week end prolongé et de partir en vacances.

CGPhotography_0155 CGPhotography_0145 CGPhotography_0131

C’est devant le show de motocross de voltige, à côté du chapiteau de cirque, sous les avions de chasse qui rasent le public, les joueurs de polo qui font leur show (cherchez l’erreur), qu’on se dit qu’en Australie ils tiennent à en mettre plein la vue et que le budget n’est pas un problème.

CGPhotography_0664

Bilan

La ville est très mignonne, beaucoup plus petite que Melbourne et Sydney, mais elle hérite un peu des facettes des chacune d’elles:

  • Sydney: Magnifiques plages + surf (ou kitesurf)
  • Melbourne: Pas mal de street art un peu partout

CGPhotography_0065 CGPhotography_0019

Nous passons d’excellent moment en compagnie de notre Claude préféré, encore merci l’ami pour cette parenthèse dans notre voyage en ta compagnie!!

IMG_2301

To be continued … (avec nous prochains, et derniers, « invités mystère »)

Photographies par Charles Gerber.

Intermède familiale Bara – épisode 2

Le voyage en Australie de Francine et Philippe Bara, raconté par Francine et Philippe – Nous (An’So’ et Charles), nous nous contentons de quelques commentaires.

Melbourne. « Vires Acquerit Eundo »

Mercredi 17 décembre, nous quittons « Patapouf » et après un vol sans encombre, nous atterrissons à Melbourne, la ville qui « acquiert des forces dans sa course »

Nous prenons possession pour 9 jours d’un appartement très lumineux et très confortable situé à proximité de la C.B.D. au 16ème étage d’un tour. Anne Sophie avait bien fait les choses ! Au programme, visite de Melbourne, découverte de la célèbre « Great Océan Road » et du « Wilsons Promontory National Park – the Prom », l’un des parcs nationaux les plus appréciés du pays. Nous ne fûmes pas déçus !

Melbourne, deuxième ville d’Australie, est très agréable à découvrir, qui plus est par beau temps, ce qui fut toujours le cas. Centre ville très moderne-dense-animé, quartiers Victoriens, jardins, plages et quartiers sélects, forme un ensemble contrasté mais toujours agréable à arpenter et visiter où vit une population originaire d’horizons très variés. Les « tagueurs » et autres grapheurs y ont trouvé une place singulière et font preuve de beaucoup de créativité et d’originalité. Sur les marchés et notamment au « Quenn Victoria Market », règne de jour comme en soirée une atmosphère bruyante, colorée, chatoyante, bon enfant et décontractée.

         Untitled melbourne                      Untitled

Melbourne est la ville où avaient résidé et travaillé Anne-Sophie et Charles les mois qui précédaient notre venue. Ce fut l’occasion pour nous de faire la connaissance de Mad et Kat, leurs colocataires avec Dena évoquée précédemment. Sur le lieu de travail d’Anne-Sophie à Richmond, nous avons croisé également Kozue originaire de Osaka, et collègue de travail d’Anne-Sophie. Ce fut de belles rencontres.

Noel était là, mais malgré les illuminations, les sapins décorés et les pères Noël dans les magasins, nous, qui n’avons connu que Noël sous les frimas voire la neige, cela nous est apparu un peu irréel et anachronique. Ce n’est heureusement pas le cas pour les Australiens pour qui Noel et l’esprit de Noel signifie quelque chose. Nous fumes invités à déjeuner et passer l’après midi du 25 dans la famille de Mad et Kat au bord d’une piscine. Faire leur connaissance, échanger et appréhender un peux mieux le mode de vie australien et leur histoire fut l’occasion d’un très agréable moment. Nous leur en sommes très reconnaissants.

Ce point d’étape à Melbourne fut aussi l’occasion de deux excursions fabuleuses.

La Great Océan Road, route qui borde l’océan sur 250 km avec au point le plus éloigné une vue superbe sur les douze apôtres, impressionnantes formations rocheuses qui émergent de l’océan. Ce fut aussi l’occasion pour Philippe de reprendre gout au bain de mer – mais pas au sable, dommage quand on aime se baigner !  Il faut dire que ce jour là il faisait 37 ° au plus fort de la journée.

Notre journée à « the Prom », outre d’une belle ballade et de beaux points de vue fut l’occasion de nous trouver, sur un chemin de terre, nez à nez avec des kangourous sauvages pas spécialement émus de notre présence. Nous en avions déjà rencontré en Tasmanie ainsi que des wallabies et des opossums. Mais, ces kangourous à quelques mètres de nous, nous regardant sans crainte, restera un bon souvenir.



Epilogue

 


Le temps passe vite. Le 27 décembre est arrivé et le moment est venu de regagner la région Nantaise, heureux, comblés, du soleil et de beaux souvenirs plein la tête.

Grosses bises et merci et à nos deux « routards » d’avoir guidé nos pas avec patience et grands soin tout au long de ce séjour. Thanks Anne-Sophie and Charles for taking care of us .

Bonne continuation à eux dans la suite de leur voyage. Merci beaucoup d’avoir fait tout ces km, vous revoir en version palpable et pas Skype n’a pas de prix 🙂

Untitledfin

Tasmanie – Intermède familiale BARA – épisode 1

Le voyage en Australie de Francine et Philippe Bara, raconté par Francine et Philippe – Nous (An’So’ et Charles), nous contentons de quelques commentaires.

Qui l’eût cru ? Pour ceux qui nous connaissent, l’événement était improbable et pourtant !!! Le 29 novembre 2013, 11 heures, nous décollons de Roissy. Go out for Australia   euh « Let’s go to Australia », non ? –  24 heures plus tard, arrivée à l’aéroport de Sydney, retrouvailles avec Anne-Sophie et Charles.

Séquence émotion !

Sydney

Les bagages à peine posées dans un superbe hôtel bien situé au cœur de Sydney (Merci Anne-Sophie,merci Pauline), découverte de nuit du bâtiment emblématique de la ville : l’Opéra. La fatigue du voyage toutefois gagne ; retour à l’hôtel pour une première nuit en terre australienne.10h le lendemain matin, breakfast à l’australienne en terrasse. Eh oui, en décembre, de l’autre côté de la planète, il fait beau et chaud. Puis, sous la conduite de nos deux guides très attentionnés, découverte, sous un ciel éclatant, pendant trois jours, de Sydney et sa baie. Opéra, Harbour Bridge, Botanic Garden, C.B.D., St Mary Cathédral, Darling Harbour, Sydney Tower, quartier des Rocks et plages (Manly – Shelly Beach – Bondy Beach – Cogee Beach) sont au programme. Les mollets chauffent et il faut se protéger du soleil. Le dépaysement est présent, la ville est pleine de ressources, dynamique, attrayante et accueillante. Le mode de vie y est décontracté et les jupes très courtes. L’esprit « No worries » est là.

Nous y avons passé de très agréables moments.

Ces trois premiers jours en terre australe furent également l’occasion de confirmer que l’anglais de Philippe était inexistant – comme dirait Charles son cas est quasi désespéré – et que celui de Francine est encore perfectible.

« Tassie »

Mercredi 4 décembre, « plane to Hobart », Tasmanie (île également surnommée Tassie). Au programme de la journée, visite de la ville et du Tasmania Museum qui retrace l’histoire de l’île, des Aborigènes Tasmaniens et les épisodes peu glorieux de la colonisation britannique. On y découvre aussi une espèce malheureusement exterminée – Le tigre de Tasmanie, sorte de loup zébré. En soirée, séquence plus récréative – découverte des bières locales.

Jeudi 5 décembre, prise en main de « Patapouf », notre camping car qui va désormais nous transporter et nous héberger pour un périple d’une dizaine de jours. La « bête » est confortable mais de dimensions conséquentes, ce qui ne semble aucunement gêner Charles, conducteur émérite. C’est pour nous une penthouse au confort sans précédent !

                                      Untitled   papamaman


Au programme, tour de l’île, randonnées dans les nombreux parcs nationaux classés, prise de contacts avec la faune locale – notamment le fameux diable de Tasmanie – et dégustation de la production vinicole locale.C’est parti ! Equipés d’un GPS, du guide « 60 Great Short Walks », du Lonely Planet et d’une application Smartphone capable de nous indiquer des spots de camping gratuits et très sympa, nous découvrons les charmes et ressources de cette région splendide, accessible, diversifiée et très verdoyante. On comprendra très vite pourquoi : le temps change vite et la pluie nous a accompagné pendant 4 jours. Pas de quoi cependant « gâcher la fête»

Richmond, Sorell, Port Arthur, Pirates Bay, Cape Hauy, Cape Tourville, Freycinet National Park, St Helens, the Garden Bay, St Columbia Falls, Lauceston, Cataract Gorge, Pinguin, Tamar Valley, Sheffild, Gradle Mountain, Queenstown, Lake St Clair, Mt Fiels National Park, Russels Falls, Horseshoe Falls, Lady Barron Falls, Bonorong wildlife Sanctuary furent nos principaux points d’étape.

Nous ressortons comblés et heureux de ce périple. Ainsi il nous a été permis de contempler de magnifiques panoramas, d’arpenter des sentiers superbes, de fouler le sable de plages ou baies remarquables, d’admirer des chutes d’eaux majestueuses, d’apprécier les vins locaux, de rencontrer des kangourous- rou, des opossum et le fameux « Devil ».

Nous avons passé également des soirées et des nuits dans « Patapouf », face à l’océan, bercés par les vagues dans des emplacements remarquables. Nous nous souviendrons également de l’air ébahi, voire abasourdi, de ce jeune australien de 6 ou7 ans qui, s’adressant à Philippe, découvre qu’un adulte pouvait ne pas parler anglais. Il semblait profondément navré et a tenu à demandé à Charles si Philippe comptait toutefois apprendre. Hihihi Quant aux vins du cru, ils peuvent se révéler très agréable, il faut toutefois y mettre le prix.

A mettre au rang des belles rencontres, Dena une colocataire d’Anne-Sophie et Charles à Melbourne ainsi qu’une jeune demoiselle australienne et son père en excursion à Cradel Mountain, qui tout comme nous, cherchaient à se réchauffer dans un refuge muni de cheminées et barbecues. Il faut dire que ce soir là, il faisait un temps de chien, il faisait froid et qui plus est, sans électricité disponible, pas possible de se réchauffer dans « Patapouf ». Papa a donc passé là sa meilleure soirée et a pu apprécié le camping à sa juste valeur !!

 


Enfin, il est à noter que Charles a pu, sans se départir de son calme, supporter la « ronde des Bara» tout au long de ce voyage en camping car.

To be continued …

Melbourne got the spirit

Nous voilà installés avec des potes/colocs en or des supers collègues de travail. Entre bières, restos, cocktails, nous apprécions l’esprit libre, éclectique, bon enfant et hipster qui règne à Melbourne. Nous redécouvrons le plaisir de manger les cuisines de la planète dans des endroits cachés, d’apprécier la skyline de Melbourne depuis un Rooftop et de chercher les endroits « trendy » cachés entre tags, graffitis et ruelles.

L’ambiance est propice à apprécier chaque instant, et nous ne nous ferons pas prier entre sorties entre potes, découvertes des environs, du sport local « Footy »…

Melbourne, capitale du sport

Footy

Sport que vous ne trouvez qu’en Australie, il a été inventé à Melbourne.

IMG_6503

Le terrain est énorme, ovale, les buts sont constitués 4 poteaux:

  • 2 grands au milieu: « goal », l’équipe marque 6 points
  • 1 petit de chaque coté: « behind », l’équipe marque 1 point

Les joueurs peuvent faire 2 styles de passes:

  • A la main, en tapant la balle du poing, aussi bien arrière qu’en avant
  • Au pied, si quelqu’un rattrape la balle sans qu’elle ne touche le sol, c’est un « mark », le jeu s’arrête, et le joueur peut faire de nouveau une passe, au pied ou a la main, ou tirer au but, tel un coups franc

Ce sport est vraiment un mélange de plusieurs sports:

  • Football: pour le système de but, a marquer au pied
  • Rugby: ballon ovale, passes à la main et beaucoup de contact (quand la balle est sol, c’est le chaos, contrairement au rugby
  • Basket: si le joueur cour avec la balle, il doit faire rebondir la balle tous les x pas
  • Danse: les arbitres font de drôles de gestes. Ceux sont eux qui font les mise en jeu, en faisant rebondir la balle au sol au milieu du terrain, et les touche, en les laissant en arrière depuis la ligne de touche!

Nous avons eut la chance d’aller au stade (MCG) pour un match, l’ambiance y est bon enfant, et l’action du jeu est non stop, des score tels que 150-120 sont très fréquents.

Marrant: l’hymne des équipes nous font penser aux chansons de la parade de mickey à disneyland!

Pour plus de détail sur ce sport: http://fr.wikipedia.org/wiki/Football_australien

Les JO

Saviez vous que nous devions le défiler des athlètes au début des JO, aux JO qui ce sont déroulés à Melbourne en 1956. Un anonyme envoya une lettre au comité des JO pour proposer cette idée, disant que ça montrerait l’union des athlètes sous le même drapeau, elle fut appliquée à Melbourne en premier.

Un jour férié pour une course

Ils sont tellement fan de sport à Melbourne qu’ils ont un jour férié dans l’année en l’honneur d’une course de chevaux! Ils en profitent pour faire la fête, et parier entre amis sur la course. Ce que nous avons fait, grâce à Dwaine, qui nous a invité à sa petite fête (en journée, le service au resto a été laborieux le soir venu). Tout le monde tire un numéro au hasard, plus on met d’argent, plus on tire des numéros.

PAN! La course commence, nous avons tiré « briseuse de coeur » (en français s’il vous plait!) … La course se termine aussitôt! Nous n’avons gagné, pas de quoi nous briser le coeur, nous avons passé un excellent moment!

Un jour férié pour une course de 2 min, c’est aussi ça l’Australie!

IMG_9050

Melbourne, capitale du street art

Un peu comme San Francisco, Melbourne est rempli et vie par le street art. Les artistes doivent demander une autorisation à la vill, chose qu’ils obtiennent facilement il semblerait!

IMG_9138 IMG_9124 IMG_9122

Pour vous donner une idée, un gars a obtenue une autorisation pour repeindre LA rue du street art à Melbourne, la « blue lane ». Il a recouvert le sol et les murs, et les tags de bleu jusqu’a 10 m de haut! La rue la plus taggée de Melbourne se retrouva d’un coup immaculée et bleu, tel un hopital. La démarche n’étant pas du gout de tout le monde, il n’aura suffit que de quelques jours pour voir les murs couverts d’oeuvres d’art à nouveau!

IMG_8047 IMG_8035  IMG_9014

IMG_5366

Philipp island

Claude est là et on vit dans le même pays 🙂 A peine, débarqué, il nous rejoint pour le week end à Melbourne et nous décidons d’aller visiter Philipp Island. Le temps n’est pas de la partie mais les ballades sur la côte sont très chouettes.

C’est pas tout ça mais le vent ça épuise, donc direction la pause dej / bière et jeu de société avant de rencontrer les pingouins. Arrivés au centre, on s’amuse avec les gadgets des boutiques de souvenirs, on découvre la vie, l’histoire des pingouins. D’ailleurs si j’ai découvert que j’avais un cousin éloigné de taille similaire ….. le pingouin arctique !!!!!

IMG_7365

Le show va commencer, on descend sur la plage et on s’installe devant l’océan et là ça commence. Des petits groupes de pingouins essayent de sortir de l’eau pour regagner leur nid – c’est la saison des amours – il y en a beaucoup et nous avons le temps de les voir hésiter. En effet sur la plage ils sont à découvert.

Au début nous étions dubitatif à l’idée de payer pour une telle attraction, en général nous préférons voir les animaux par nous même. De plus le prix n’est pas donné, mais tous les bénéfices sont utilisés pour la sauvegarde de ces mini pingouins, et tout est bien aménagé pour les voir de nuit, les suivre au plus près sans les déranger, du coup ça fait « d’une pierre 2 coups ». Et puis ils sont TROP MIGNONS ces mini pingouins.

Marrant: l’australie est connue pour avoir des arraignées, serpents, crocos, requins … Bref des bêbêtes qu’on ne s’empresse pas rencontrer. Par contre ils ont les plus petits pingouins du monde! Cherchez l’erreur!

Les monts Dandenong

Par une belle journée de printemps, un de mes collègues nous invite à un « barbie » vers les Dandenong, monts à 1h30 de Melbourne qui part un temps dégagé offre une sublime vue sur la ville. Après un bon barbie, nous nous rendrons sur les hauteurs pour le coucher du soleil admirer la vue, voyez par vous même.

CGPhotography_7596

Williams(Burg)town

Nous décidons un jour off de partir en expédition avec Dena et Mad de l’autre côté de la baie de Melbourne. En voiture Simone et c’est parti. Après un petit tour de au marché local, nous décidons d’aller manger un traditionnel Fish and Chips sur la jetée. Et là devinez quel poisson, ils nous servent ……… du requin !!! Enfin ce qu’il appelle du Flake hélé! Meilleur fish & chips qu’on ait jamais mangé!! (Faut dire qu’il n’était pas pané!)

CGPhotography_6789

Meilleurs moments/endroits…

IMG_5379-2

… selon An-So

  • Dena, la tête dans sa pavlova
  • Chanter à tue tête « I will survive » avec les colocs      261FC734-DBE9-4CFD-8599-A9AE4332DEF7.png
  • Les verres sur le rooftop bar, à Goldilocks, Madame Brussels et les pizzas chez BimbosDCIM117GOPRO
  • Le Rose street market et le petit dej chez Young BloodsCGPhotography-2-3
  • Faire un karaoké japonais avec mes supers collègues :  Kozue, Liz, Jason et Jaeyden
  • Découvrir le jeu 5 seconds et les plus petits pingouins de la planète avec Claude

… selon Charles

  • Errer dans la ville avec mon fixie, armé de mon appareil photo. Surtout sur la piste cyclable qui passe le long de la rivière, on a l’impression d’être en pleine forêt, les ponts sont en rondins de bois … Et d’un coup, après une bonne montée, on a une vue imprenable sur la CBD, le contraste est saisissant et la balade unique en son genre!
  • Le abbosfort covent, couvent aménagé en local à artistes et restos, notamment un où l’on paye ce que l’on veut à la fin du déjeuner.
  • Découvrir le métier de serveur dans un restaurant, de bofs certe, mais avec une team au top!
  • Vivre avec des colocs el d’univers complètements différents et voir que l’harmonie opère tout de suite!
  • Le vieux câble car qui fait le tour de la CBD (GRATUIT!)IMG_5340
  • L’art de rue de la ville, l’odeur de peinture fraiche …IMG_5391
  • Le vélo/fixie spirit! Pistes cyclables à gogo, cette ville est pensée pour le vélo!IMG_9148
  • Melbourne= Hipster + Mac + Fixie + Café + Tag + Art + BBQIMG_9032

Bilan

MEGA coups de coeur pour cette ville, qui semble mériter son titre de « meilleure ville à vivre au monde ». Une ville où nous nous verrions bien nous installé, si amis et familles étaient moins éloignés … Ca vous dit de venir vous installer ici avec nous?

IMG_8077

Photographies par Charles Gerber.

Melbourne installation

9h30, nous y sommes, la « meilleure » ville du monde défile sous nos roues, Melbourne!

Logement #1

Nous arrivons dans le quartier de notre première visite, il semble vivant, mais pour être honnêtes, nous ne sommes pas emballés: il fait moche, un peu froid (et oui c’est possible en Australie), et on a l’impression que tout est un peu « crade ». Les câbles du tramway quadrillant le ciel nous donnent l’illusion de nous trouver en Europe de l’Est, dans un pays froid … BRRR

Nous avons rendez-vous à 10h00, dans une rue voisine: Westgarth. La maison, typiquement Victorienne, est assortie au quartier: délaissée, sale. Elle fait l’angle de la rue, les fenêtres sont couvertes de barreaux … mais qu’est ce qu’on fout ici!!

Dereck nous ouvre la porte, et nous découvrons l’intérieur de la maison: une vrai garçonnière, c’est l’bordel et c’est crade! Angus, le « chef » de la colocation (la location est à son nom) est dans la cuisine. Le courant passe bien entre nous 4. C’est décidé, nous sous-louons la chambre. Malgré le fait qu’ils ne soient pas au taquet sur l’hygiène, ils sont super sympas et c’est ça qu’on cherche avant tout!

Le soir venu nous rencontrons la dernière locataire: Simone. Il est temps de faire les présentations:

  • Angus: Australien, né à Melbourne. Il travail dans les réseaux de Telstra (le Orange locale). Bon alcoolique (le matin où nous sommes arrivés, il buvait déjà du Gin!), il a vécu pendant quelques années au Japon mais adore sa ville natale! Un peu geek sur les bords.
  • Dereck: Irlandais en (second) Working Holiday Visa (comme nous). Il est ingénieur son et s’occupe des installations sonores pour les évènements et concerts. Il bosse beaucoup et est toujours en attente de « saint graal » local: le sponsorship d’une entreprise afin de pouvoir rester en Australie. Personnage étrange (faut dire que son strabisme n’aide pas!), mais très sympathique.
  • Simone: La touche féminine de cette colocation, Australienne, elle a vécu des années à Brisbane sur la Goldcoast mais préfère l’ambiance chaleureuse de Melbourne. Elle a fait l’équivalent de ce que nous faisons en ce moment, mais en Europe. Nous passerons beaucoup de temps à discuter tous les 3.

Nous resterons à peu prêt 2 semaines dans cette colocation. Leur co-habitation étant sur la fin, ils avaient besoin de quelqu’un pour louer la chambre restante le temps de quitter la maison, la situation arrange tout le monde.

The endless traveler - 600.gif

Malgré le froid qui règne, plus à l’intérieur qu’à l’extérieur de la maison d’ailleurs (allez comprendre!), l’ambiance entre est chaleureuse et très sympathique.

IMG_1624.jpg
 

Arrogant frog 1 – 0 Irlande

Soirée tous les 5 commencée dans un pub, terminée à la maison. Dereck à décider de se « la coller ». Il nous vend les mérites d’un vin nommé « Arrogant frog » (vin Français), en nous disant qu’il n’est jamais malade avec celui-ci. 4 heures plus tard, tout le monde dort, sauf Dereck qui ouvre la porte de notre chambre, le regard vide, immobile (un peu flippant) … il s’est trompé de porte, les toilettes sont juste à coté de notre chambre. Le lendemain matin nous découvrons que cette fois-ci l’arrogant frog a eut raison de notre ami Irlandais qui a refait la déco de la salle de bain! LOL!!! 

IMG_5330.jpg
 

Coup de blues

Pour être complètement honnêtes, en arrivant à Melbourne nous sommes prit d’un méga coup de blues! Troquer le road trip avec des paysages magnifiques et de l’aventure tous les jours contre la météo grisonnante et froide du moment, l’arrivée dans une nouvelle ville où nous ne connaissons personne … Pas évident pour le moral!

Forts de l’expérience à Sydney, on sait que l’installation dans une nouvelle ville demande beaucoup d’énergie. Et contrairement à quand nous sommes arrivés à Sydney, le soleil n’est pas là pour nous motiver!

 
IMG_5320.jpg

En gros la question qu’on se pose tous les matins en se levant dans notre chambre gelé (et crade) c’est : pourquoi on ne saute pas le chapitre « Melbourne », pour continuer à voyager simplement!

On ne change pas une équipe qui gagne

Malgré ce coup de blues, nous mettons en place la stratégie qui avait bien fonctionnée à Sydney: cherchons du boulot dans un premier temps, dès que l’un d’entre nous en trouve un, l’autre passe en mode « recherche de logement ».

C’est donc armés de nos CV que nous arpentons les rues de la ville. Le mode « visitons, ah, il est sympa ce café, je vais voir s’il cherche quelqu’un » est notre meilleure stratégie pour trouver du travail en Australie.

Devinez qui à trouvé un boulot en premier: Anso! Dans un très joli café « Richmond hill cafe and larder », une institution de Melbourne (un des restaurants les plus connus de la ville). Et devinez quelle est leur spécialité: le fromage.

  • Anso: « Hi, are you hiring some new people? »
  • Patron: « Yes, do you know something about cheese? »
  • Anso (plus gros coup de bluff de l’histoire du bluff): « Of course! I am French! »

La blague!! Pour ceux qui ne savent pas, Anso n’est pas ce qu’on peut appeler une fan de fromage, ses goûts se limitant aux fromages fondus (gruyère sur les pâtes, raclette …). Du coups avant son premier jour de boulot elle me demande « fais moi un cours accéléré sur le fromage »… (Oo)

Bref au jeu « recherche de boulot »: Charles 0 – 2 Anso

 
IMG_5381.jpg
 
IMG_5380.jpg
 

Logement #2

Pendant ce temps là, je cherche donc un nouveau chez nous.

Nous visiterons au moins 6 apparts/maisons, mais aucune ne feront l’affaire. Entre les cas sociaux, les locataires étrangers nuls en Anglais, les maisons pourries … Rien à l’horizon.

Un soir je vais visiter une maison, sur l’annonce elle envoie du rêve, mais elle semble située un peu loin de tout (sensation qu’on peut avoir rapidement à Melbourne, étant donné la rivière et la végétation assez sauvages et les grands espaces par endroit).

TOC TOC TOC, une petite brune m’ouvre la porte d’un véritable « palais » (bon ok j’en rajoute)! En gros coups de foudre direct pour la maison et (surtout) pour les colocs! Même si j’avoue que les chaussures plateforme à pics qui trainent dans le couloir me font un peu peur sur le coup! Nous organisons un 2ème rendez-vous pour qu’Anso puisse rencontrer tout le monde.

Sans surprise Anso aura la coups de foudre elle aussi! Il faut dire que les colocs ont l air très sympa, qu »il y a une table de ping-pong à l’intérieur de la maison, un salon de ouf, un jardin, une baignoire à bulle …

La chambre est un peu plus cher que le budget que nous avions fixé, mais nous aurons notre propre salle de bain, une chambre à l’écart des autres et surtout des colocs en or:

  • Kat(erina): Australienne de Melbourne, elle bosse pour la chaîne de télé « SBSOne ». C’est elle la « patronne » de la coloc.
  • Mad(len): Australienne de Melbourne, cousine de Kat, elle est chef dans un restaurant. Elle a une passion pour les chaussures (notamment celles à pics), la bonne bouffe. Elle a bossé pendant quelques temps en France, notamment avec Thierry Marx, et a habité rue Cadet!!!! Nous étions voués à nous rencontrer!
  • Dena: Canadienne, professeur des écoles en Working Holiday Visa. Canadienne qui se respecte, elle est venue en Australie avec sa paire de ski!! Très douée en guitare, nous passerons d’excellents moments à chanter dans le jardin

Le « Zoe crew » est né! Arriverez vous à retrouver qui est qui sur la photo?

CGPhotography-1.jpg

L’homme de la maison

Je serais donc le seul homme de la maison! Pas facile tous les jours de vivre avec 4 filles pleines d’énergie, surtout quand moi je passe pas mal de temps à la maison, à prospecter, dans l’espoir de trouver des missions photos.

Après quasiment un mois de prospection pour trouver un boulot dans la photo, je finis par me faire une raison et trouve un boulot dans un restaurant local: Stuzzi! Restaurant à 5 min en vélo de la maison, un peu bof sur les bords, mais toute l’équipe est bien sympathique!

Toujours de la photo

En plus de ça j’arriverais à trouver quelques projets photos intéressants, notamment des photos pour 2 restaurants, la couverture d’un livre/DVD d’un projet avec des enfants et une session shooting pour un couple. Expérience différente de Sydney et très formatrice!

CGPhotography-7-2 CGPhotography-7 CGPhotography-12 CGPhotography-4-2

 

Ready?

CGPhotography-31.jpg

En un mois nous avons fini par réunir tout ce qu’il nous faut pour profiter à fond de cette fameuse ville. Allons nous trouver notre bonheur dans cette ville élue, pour plusieurs années consécutives, « meilleure ville au monde »?

S06E09 - Melbourne cafe - Anso vs Charles

The Great ocean road

07h30 du matin, debout tout le monde! Le réveil est glacial!

IMG 5241

IMG 5239

Ce n’est pas grave, aujourd’hui nous allons faire la fameuse « Great ocean road ». Une route connue à travers toute l’Australie (et le monde), pour la beauté des paysages qu’elle traverse et notamment la côte.

Une histoire de douzaine …

Nous prenons la route direction est, sans trop savoir ce qui nous attend exactement. Nous ne savons même pas à quel moment précis commence la « great ocean road ». Ceci ne nous empêche pas de profiter des jolis paysages qu’offre cette fameuse route.

IMG 5227

IMG 5244

IMG 5245

IMG 5259

La (les) star(s) de cette « scenic road » sont les 12 apôtres: des rochers (apparemment ils ne sont pas 12 …) au beau milieu de l’océan. On se croirait en Bretagne … en plus gros, plus impressionnant, et plus rempli de touristes asiatiques!!

IMG 5261

IMG 5287

« On nous a dit que »: le nom d’origine de ce site était « The Sow and Piglets » (soit « La Truie et les porcelets »), mais qu’un jour un gars a proposé de changer le nom pour que ce soit plus impressionnant et attire plus de touristes … dommage, perso je préférais le nom d’avant!

Johana beach

En fin d’après-midi nous arrivons à notre spot de camping : Johana beach. Une magnifique plage sauvage, avec un spot de camping gratuit! Cette plage est connue aussi pour être un bon spot de surf, il s’y déroule parfois des compétitions internationales!!

IMG 5288

IMG 5291

IMG 5306

En parlant de surfeur, nous y faisons la rencontre de Parrish, un ex-Melbournien, venu surfer et camper sur cette plage pour le week-end. Nous décidons de camper tous ensemble et discutons autour d’un bon feu et d’un cubis de « goune » (espèce de piquette locale).

Le lendemain il nous propose de nous guider pour la fin de la great ocean road. Nous passons une très bonne journée avec lui.

IMG 5309

IMG 5308

IMG 5305

Parrish, le prof qui dormait au milieu des chevaux

En fin d’après-midi il nous propose de passer par chez lui afin que nous puissions nous doucher (il a beaucoup voyagé, notamment en Europe et sait ce que c’est). Il habite à Anglesea (prononcé « Anglissa ») dans un toute petite maison, au milieu d’un champ occupé par quelques chevaux de courses et kangourous (la nuit).

« No worries moment »: La nuit arrive, Parrish doit nous laisser, il a une soirée de prévu. Il nous laisse les clés de chez lui et nous dit que nous pouvons camper dans son jardin et utiliser sa cuisine et son salon en son absence. Sympa! Vous laisseriez vous les clés de chez à quelqu’un que vous avez rencontré la veille?!

Nous acceptons bien volontiers.

Le lendemain nous disons au revoir à Parrish. Après avoir visité rapidement la ville, nous passons une bonne parti de la journée sur le net. Anglesea n’étant qu’à 2h00 de Melbourne, nous souhaitons trouver un apart ou maison à sous-louer, histoire de ne pas repasser par l’étape auberge de jeunesse. Pas évident!

Fini

Le soir nous campons non loin de Melbourne, nous avons 3 rendez-vous pour des sous-locations demain…. Ca sent la fin du road trip!

IMG 5319 2

 

Photographies par Charles Gerber.

« Chasse » à la baleine

Jusqu’à présent l’Australie n’a pas été avare et nous a présenté pas mal d’animaux qu’elle a en stock: Kangourous (toutes espèces confondus), opossums, dauphins, aigles, chameaux, émus, kookabura (le fameux oiseaux au rire de singe) …

Score du jeu  « spotage de nouveaux animaux »:

Anso 8 – 2 Charles

Bref depuis le Queensland, où à chaque fois que nous prenions le bateau je restais les yeux figés sur la mer en espérant en rencontrer une, nous voulons voir des BALEINES!!! Nous les avons loupé de peu jusqu’à présent, mais il parait que c’est la bonne saison pour en voir depuis la côte sud de l’Australie.

La chasse à la baleine sera donc notre fil rouge pour les quelques jours à venir.

IMG 5209 2

Victor Harbour … de dos

Premier stop stratégique pour notre quête du moment: la jolie petite ville portuaire, Victor Harbour!

IMG 4985

Nous arrivons tôt le matin, bien décidés à voir notre première baleine aujourd’hui! Un stop direct à l’office du tourisme nous met dans l’ambiance direct:

  • Les toilettes sont peintes avec des baleines sur les murs!
  • On nous explique qu’un code de drapeau est mis en place dans tout le South Australia: lorsque le drapeau jaune est sorti, cela veut dire qu’une baleine a été vu aujourd’hui dans les parages! … Le drapeau n’est pas sorti :’-(
  • L’office du tourisme est situé dans un port, une des filles qui travaille ici me dit qu’une baleine a sauté, à l’intérieur du port, à 20 mètres seulement du bâtiment!
  • DRING DRING!! (téléphone qui sonne) « Hey guys, somebody has just seen a whale! It is just at 5 minutes of car from here!! » (traduction: « Une baleine a été vu à l’instant! C’est juste à 5 minutes de voitures d’ici! »

IMG 1529

Arrêt express à la quincaillerie du coin pour acheter une paire de jumelles et nous fonçons à l’emplacement indiqué!

Nous arrivons sur une côte typiquement Australienne : la mer, la plage, une grande étendue d’herbe et juste quelques maisons derrière! Des gens sont déjà là, jumelles à la main, appareils photos sortis … nous ne sommes pas les seuls « chasseurs » dans les parages! Il semblerait que les Australiens les aiment bien leurs petites baleines de passage.

IMG 5004

IMG_5009

Et BIM!!!

Anso 9 – 2 Charles

« Regarde Charles! Elle est là la baleine!! J’ai encore gagné!! » (DAMN IT! Ca va devenir tendu de me refaire!!)

S06E08 Anso wait whales

Nous voyons donc notre première baleine, qui (dort?) se laisse porter par les vagues, à une bonne 100aine de mètres de la côte. Malheureusement nous ne voyons que son dos dépasser, patience ….

IMG 5010

IMG 4986

… Elle ne sautera pas pour nous. Peut être là prochaine fois!

On continue sur la côte …

Coorong national park

Nous continuons le long de la côte, passant de ville en ville (Port Elliot, Middleton), guettant le fameux drapeau jaune … rien 😦

A défaut de baleines sauteuses, nous traversons le « Coorong National park », une série de lagons (d’eau salée), séparés de l’océan par une péninsule de sable, longue de 145km. Ce parc est réputé pour toutes les espèces d’oiseau qui y vivent (240 espèces!). Nous pourrons y admirer de magnifiques cygnes noirs! On peut en voir un peu partout en Australie!

« On nous a dit que »: tous les cygnes noirs de la planète appartiennent à la reine d’Angleterre!

IMG 5032

IMG 5034

Il est réputé aussi pour ses grosses dunes de sables, praticables en 4×4 … malheureusement Smoky n’a pas les capacités requises.

IMG 5024

IMG 5018

Robe

Après un petit stop sur la magnifique côte de Robe.

IMG_5042

IMG 5093

IMG 5097

Nous y installons notre campement pour la nuit. Au programme: manger dans la van et dodo direct (il est temps que le road trip se termine: il fait trop frais pour manger dehors)

IMG 5100

Beachport, toujours pas de baleines

Arrêt rapide dans cette ville, toujours pas de baleine, malgré de beaux paysages, passons à la suite…

IMG 5110

Aux portes du Victoria!

Notre chasse à la baleine se poursuivra maintenant dans l’état du Victoria. Etat dont les habitants semblent assez fiers, a en juger par ce panneau nous en signalant l’entrée, ainsi que les quelques plaques d’immatriculation que nous avons vu avec marqué « The place to be ».

IMG_5123 - copie

La (semi) réussite

Nous arrivons dans la ville de Port Fairy, le drapeau jaune est de sortie! Il y a des baleines dans les parages! Prise d’informations et hop nous voilà parti.

Du haut de la côte, nous les voyons, elles sont là: 3 ou 4 baleines. Nous les observons et suivons pendant une bonne heure, quand tout à coup …

Anso me dit: « T’as pas faim? Je vais nous préparer une salade et je reviens. »

1 minute plus tard, les baleines nous offraient leur show: et PAF! et PAF! clic clic (photos) PAF! PAF!

Les 3 baleines sautèrent durant 2 bonnes minutes, c’est magnifique et très impressionnant. Et quelle sensation de victoire, après les avoir traquées pendant 3 jours!

S06E08  Whales  jump 02

Malheureusement elles ont décidé de sauter pile pendant les 10 minutes où Anso s’est absentée (sur 2h d’observation, c’est pas de bol!!). Nous camperons encore 1h, mais elles ne décideront de ne plus sauter.

« On nous a dit que » (garde côtes armés de jumelles et gros objectifs): les baleines viennent dans les hauts calmes et chaudes de l’Australie pour se reproduire. En gros les mâles tournent autour de la femelle (une seule) pendant un moment, puis ils sortent le grand jeu (séance de sauts en chaîne). Celui qui saute le plus haut décroche le jackcpot: un moment (un long moment), seul à seul avec la d’moiselle! … Bon pour le plus haut je déconne, c’est exactement ça, mais en gros voilà l’idée.

Bref en gros là le gars profite de son lot (désolé mesdames), donc on va les laisser tranquille.

Petite annonce: Si un jour l’un d’entre vous par aussi à la « chasse » à la baleine, Anso est partante, histoire d’en voir une sauter et moi je vous accompagnerai bien volontier aussi 🙂

IMG 5109

Photographies par Charles Gerber.

Barossa valley, Clare valley et Adélaïde … le plein de vins et fromages

Après cette longue traversée de l’outback nous voici de retour à la civilisation et notamment de l’une des plus importantes villes d’Australie : Adélaïde.

Barossa et Clare valley

Vin local

Avant d’aller à Adélaïde nous passons une journée dans la Barossa valley et la Clare valley. Dégustation de vins et fromages locaux au passage.

Le vin local est le Shiraz, un vin rouge très agréable … « Allez hop! prenons 2 bouteilles! »

Rien de spéciale à signaler au niveau des vignes: elles sont vertes et jolies, et similaires à celles que nous pouvons voir en France.

Fromage local

Petit tour dans une fromagerie locale. Anso y découvre son nouveau fromage préféré: l’Haloumi (un fromage grec). Et moi j’aurais le droit à un brie de compétition « offert par la maison » après la dégustation (après avoir goûté à son fromage je dis à la fromagère qu’il est très bon et n’a rien à envier au brie Français, mais que vu que nous vivons dans notre voiture je ne peux en acheter un entier … elle me propose de m’offrir la fin de celui de dégustation) … un autre exemple de la générosité des Australiens en général.

Un nuit humide

Après un petit verre de vin dans un bar local (tout confort: avec feu de cheminé, ça fait du bien une touche de confort dans notre vie nomade du moment!), nous décidons de chercher un restaurant pour dîner, ce soir c’est fête!

Malheureusement nous ne trouvons rien et décidons de partir à notre « spot » de camping pour cette nuit et de nous faire à manger là bas. Nous arrivons sur une aire de repos toute miteuse, il pleut des cordes (et oui, nous ne sommes plus dans l’outback tout sec) … nous finirons la soirée à manger ce qui est à porter de main: du pain de mie avec du pesto!! Ce soir là nous sommes tombés bien bas!

Adélaïde

Le lendemain nous décidons de partir sur Adélaïde.

Petit tour au fameux marché couvert local dès le matin! MIAM!! Ca change des boites de conserves et de notre salade typique de l’outback « Thon, tomate, concombre, mais » (on en a bouffé!!!)

IMG 1517

IMG 4979

IMG 4977

La ville est toute mignonne. Nous visitons le musée d’art de la ville, nous avons même le droit à un guide gratuit pour la visite. Visite très intéressante!

Adélaïde streets

Adélaïde streets

Petit coups de coeur pour la bière locale : la Coopers. Il faut faire rouler la bouteille sur la tranche avant de l’ouvrir! (Oo)

Le soir retour au marché local avec toutes ses animations.

IMG 4980

Ce stop express nous fait du bien, même si faire un stop dans une ville quand nous campons dans un van n’est jamais vraiment pratique.

Bref, nous retournons vite à l’aventure en pleine nature!

Photographies par Charles Gerber.

Flinders ranges

540 km de plus vers le sud

Après notre passer juste à la sortie de Coober Peddy, nous passons la journée à rouler rouler rouler vers le sud, en direction de Port Augusta.

Les seules activités de la journée sont:

  • Arrêt express devant un énorme lac (10 minutes maximum)
  • DOUCHES!! Prises dans une station service en plein désert! Il faut dire que ces derniers jours nous n’avons pas eu la possibilité d’en prendre une! Hop hop hop! Au passage on fait un micro lessive à la main … le linge sèche sur le parking (il est temps que le road trip se termine, ça devient n’importe quoi :P)
  • Connexion rapide à internet à Port Augusta, juste le temps de constater que notre recherche de boulot en ligne pour Melbourne ne donne rien … DAMN!

Petite astuce pour nos amis voyageurs: Les lingettes bébé ça dépanne bien dans ce genre de situation. Il en va de la survie du couple!! Nous avons baptisé officiellement la toilette à la lingette la « DOUGETTE« . « Bon je vais prendre ma dougette moi… » (il est d’ailleurs possible de chanter en prenant sa dougette)

Flinders Ranges

Après avoir fait le plein de wifi et d’informations sur la région, nous partons en direction des Flinders Ranges, chaîne de montagnes située au nord du « South Australia ».

« On nous a dit que »: ce sont une des plus vieilles chaînes de montagnes de la planète, nous voulons voir ça!

IMG 4858

Prise d’altitude

Nous commençons la journée par une « petite » randonnée de 6h. Les 1000 m de dénivelé nous offre une parfaite vue pour un petit pique nique.

IMG 4863

Une fois la randonnée terminée, nous reprenons la route, pour nous enfoncer un peu plus dans le (gigantesque) parc. En fin d’après-midi, nous arrivons sur un plateau de verdure, terrain de vie d’une bonne centaine de kangourous!! Il y a notamment des kangourous « roux », nous ne les avions pas encore vu ceux là! Ils sont plus gros que les autres! Quand ils partent à vive allure il est impossible de les suivre en courant!! (Oo)

IMG 4872

IMG 4924

Petit couché de soleil, entourés de kangourous, d’aigles et d’une superbe vue… difficile de s’en lasser!

IMG 4926

IMG 4956

IMG 4960

La nuit arrive, il est temps de d’installer notre smoky pour la nuit. Petit spot de camping officiel du parc, un classic en Australie:

  • Nous sommes tout seul
  • Petit feu de camp
  • Tout ça pour 12$. Pour payer il suffit de remplir une enveloppe, de la glisser dans la boîte aux lettres et le tour est joué. Ca se fait beaucoup en Australie: ils comptent sur l’honnêteté des gens! Vous imaginez ça fonctionner en FRANCE?!!

OUPS!

Le soleil est au beau fixe, le parc est magnifique, on est chaud patate! Aujourd’hui on se tente une piste de 4×4 avec notre van à roulettes! Nouvelle difficultée au programme: il semblerait que ce coups-ci, nous devions passer quelques petit cours d’eau … même pas peur!!

C’est PARTI!! On est au top! Invincibles au volant de notre van qui ne nous a jamais déçu! Montée de collines, premier cours d’eau CRRRRR CRRRR CRRRR …. smoky reste coincé, embourbé dans l’eau et les galets  😥 !!

PANIQUE à bord!! Nous tentons de creuser puis caler des gros galets sous la roue bloquée. Nous découvrons d’ailleurs ce jour là que les roues motrices sont à l’arrière et non à l’avant comme nous l’imaginions!

30 min passent et tout ce qui a changé c’est que nos vêtements sont mouillés, mais le van n’a pas bougé d’un « galet »!!

Mais qu’allons nous faire?! Qu’allons nous devenir?!! Mourir dévorés par des Kangourous, si jeunes … 😥

Libération

Tout à coups un 4×4 débarque! Nous sommes sauvés! Il s’arrête direct, et un couple descend de la voiture, ils viennent de Melbourne et ont tout ce qu’il faut pour nous sortir de là!

Pendant qu’Anso discute avec Rosemary de tout et de rien. Peter et moi tentons de sortir notre van de cette méchante rivière. Peter me tend une sangle de remorquage et cherche l’endroit auquel nous allons la fixer à smoky. Il ira même jusqu’à tremper son jean tout propre jusqu’aux genoux dans la boue! Ils sont sympas ces Australiens!

Les véhicules sont attachés, en un coup d’accélérateur, nous sommes libérés (catapultés?!) de notre prison de boue!

S06E05  Road trip oz  Flinders ranges 02

En attendant, Rosemary nous invite à dîner chez elle quand nous arriverons à Melbourne. Elle en profitera pour tout nous expliquer sur le Footie! Sport n’existant qu’en Australie. Elle est super fan. Nous découvrirons rapidement que les femmes suivent tout autant, voir plus, que les hommes ce sport atypique.

« On nous a dit que« : « What is good in this kind of track, is that you feel like your alone in the wild. But there is allways somebody you gonna see if you wait a little bit »  (traduction: en gros z’avez l’impression d’être seul au monde sur ce genre de chemin, mais vous trouverez toujours quelqu’un en attendant un peu)

Finissons, avec prudence

Riches de cette (mauvaise?) expérience, nous serons plus prudent lors des prochains passage de rivière de ce parcours. Nous descendons à chaque fois, étudions le terrain, histoire de ne pas hésiter de nouveau au moment fatidique et nous retrouver bloquer de nouveau.

Nous croisons un autre 4×4 qui fait un stop, pour s’assurer que nous passons bien la rivière devant nous. Nous avons des anges gardiens 😉

La fin du parcours se fait sans encombre.

S06E07  flinders ranges 5

S06E07  flinders ranges 3

S06E07  flinders ranges 4

S06E07  flinders ranges 2

Hop, un petit troupeau d’Emu sauvage vient nous dire au revoir!

IMG 4970

IMG 4973

(… Toujours aussi moche cet oiseau!)

Photographies par Charles Gerber.