Farewell New Zealand

Auckland

Pour la fin de notre road trip de 5 semaines en Nouvelle-Zélande, nous passons 3 jours à Auckland dans le quartier animé de Ponsonby. Notre auberge est top, nous déciderons donc de passer notre première après-midi à profiter d’un vrai lit et d’un endroit fermé en intérieur, afin de nous remettre de nos dizaines de piqures de moustiques de la veille Le soir, nous irons prendre un verre dans le quartier.

Le lendemain matin après une grasse mat’ bien méritée et un gros brunch, nous sommes prêts à découvrir la ville. Nous nous baladons dans Ponsonby, découvrons l’art gallery, le port mais surtout le Mount Eden. C’est l’un de 51 volcans (plus en activité) autour desquels la ville a été fondée. La vue est chouette et la forme du cratère très visible. Là haut et grâce à la table d’orientation, nous réalisons que nous sommes à 18 600km de chez nous !!!!!!

(Pour les « emails » lecteur : https://vimeo.com/90439090)

Pour notre dernière journée complète en terre du milieu nous aurons le plaisir de revoir Davis, écossais que nous avions rencontré au Laos (notamment sur la boucle des cascades en scooter).

Nous ferons aussi une ballade en voilier dans le port waitemata harbour. Sensation très sympa, surtout que nous serons tous les 4 tour à tour capitaines !

Le lendemain direction l’aéroport à la conquête d’un nouveau continent.

LA vidéo

Pour vous donner une idée de nos 5 semaines, voici une petite vidéo, à regarder sur un grand écran, en qualité maximum!!! 😉

(Pour ceux qui lisent le blog par l’email, voici le lien vers la vidéo : www.vimeo/90391205)

Pour info, la musique c’est de Lorde, une artiste Néo-Zélandaise.

 

Bilan

Voici le petit bilan de ce road trip, en chiffres:

  •  5 550 km
  • 2 îles
  • 1 voiture et 2 tentes
  • 18 nuits gratos dans des sublimes endroits mais également sur des parking en bord de routes (merci wikicamp)
  • 20 douches sur 35 jours
  • 6 paquets de 80 dougettes
  • 14 nuits à 4 dont 5 en auberges
  • 10 kg de fromage de préférence « tasty cheddar » ingurgité dans les pâtes, les sandwich, les salades…. et même  tout seul
  • 4 pots de 750g de Nutella
  • 3 Burger King
  • 3 Mac Do dont 1 Mac Morning
  • 1 bouteille de whiskey
  • 1 bouteille de vodka
  • 11 bouteilles de vins
  • 5 cubis de très bon vin 😉
  • 30 bières
  • Sans oublier les bars……

 

 

 

 

 

Publicités

Nouvelle-Zélande île du nord – Te ika a māui – épisode 02

Rotorua – cyclone d’activités

Le plan était de camper un peu avant Roturua d’abord, mais les journaux nous signalent qu’un cyclone va passer dans les parages. Ne voulant pas tenter la résistance de nos tentes par vents extrêmes, nous décidons de prendre une auberge de jeunesse pour 2 nuits, sur Roturua … CONFORT!!

Rafting

La première activité prévue est le rafting sur la rivière Kaituna, avec notamment la plus grosse cascade pratiquée en rafting du monde: 7m de chute!! Sensations fortes garanties!

Le bateau est à l’eau, les pagaies en main, une petite incantation Mahori et c’est parti! Notre capitaine de rafting est excellent, il nous donne les ordres: « forward », « backward », « hold », « down » (celui-ci signifie qu’on va mourir de noyade dans une énorme cascade!)

Après quelques petites cascades d’échauffement (2 ou 3m), nous voilà en face de la bête: 7m de mur vertical d’eau!! DOWN DOWN DOWN DOWN!!!!!! PPPPSSSSSCCCCCHHHHHHH !! Nous l’avons fait (genre on avait des doutes)! Nous avons passé la cascade! WOUHOU!!!!

photo_1

1h00 de descente au top!

Village Maori

Le temps de prendre une douche, de se poser un peu et nous sommes repartis pour une soirée dans un village Maori. Pour ce soir nous avons réservé une visite/dîner/spectacle dans un village Maori, ça sent le truc de touristique à plein nez, le genre de tuc qu’on ne fait pas d’habitude … pas assez authentique pour nous 😉 Mais bon, à part dans les musées, nous n’avons pas eu d’expérience Maori jusqu’à présent et puis Pasacle (ma cousine rencontrée à Wellingon) nous a conseillé de le faire.

Après 30 minutes de bus, nous arrivons sous une grande tente, la grande salle de dîner, les tables sont énormes, la salle est énorme, c’est un peu cheap … « dans quoi on s’est embarqué »! Ca commence par la présentation du « four » locale, dans le quel ils nous ont cuisiné le dîner de ce soir, respectant les coutumes, anciennes comme récentes – Le repas aka  Hangi est préparé avec du poulet, du mouton, des pommes de terre et des patates douces.

CGP_20140316184902_92

Ensuite on nous présente les bateaux (pirogues) Maori, puis une démonstration d’une tribu en pleine navigation avec la pirogue. Un peu beaucoup de monde, ça fait un peu faux … nous ne sommes toujours pas vraiment convaincus.

CGP_20140316190949_95

Vient le moment des démonstrations Maori, chants, combats, HAKA (qui signifie de « souffler sur le feu » ou « mot de feu ») et vie dans un village traditionnel … sur un village reconstitué, devant un auditorium, nous! C’est là qu’on se rend compte qu’en fait c’est plus un spectacle qu’une immersion dans un réel village Maori. Le spectacle lui est excellent; le « chef » de la tribu qui nous explique beaucoup de choses, avec beaucoup d’humour. Notamment les explications des tatouages que les hommes et femmes ont sur leurs visages. Les « moko » des hommes représente 4 animaux : une chauve souris, un perroquet, un hibou et un kiwi.

CGP_20140316192712_101

Le dîner fût délicieux et pour le dessert nous avons le droit à une petite balade nocturne pour voir quelques verts luisants et un lac dont l’eau est limpide et pure à 99%, nous apprenons que c’est d’ailleurs celle que nous avons bu au dîner de ce soir. Le bus nous ramène à l’auberge. Je remballe ma mauvaise langue et avoue que nous avons passé une excellente soirée! Ces Maoris sont décidément plein d’humour!

Course de boules – OGO

On nous a parlé depuis longtemps (merci Claude), les boules gonflables dans lesquelles tu dévales les collines, soit en ligne droite, soit tout droit. L’activité est un peu cher, en négociant un peu, nous arrivons à avoir un prix, 200$ pour 6 descentes que nous allons partager à nous 4: la descente tout droit tout seul (Vincent vs Charles et Anso vs Hélène) et le parcours en S sera fait en couple (à 2 dans la boule).

CGP_20140317130619_104 CGP_20140317125246_102

Tout ce que nous avons à faire c’est de rentrer dans la boule, dans laquelle ils mettent un fond d’eau (chaude), histoire de pas se brûler sur le plastique et hop on dévale la pente! Très amusant, on a l’impression d’être dans un tobogan!

Hot pools et Lady Knox geyser – Wai-O-Tapu

Kerozen creek

Dans la top liste des activités gratuites à faire autour de Roturua figurent les « Kerozene creek », une rivière chauffée par le sol volcanique dans lequel nous pouvons nous baigner. Pas facile à trouver mais nous finissons par y arriver. L’eau est super chaude et sent le souffre! Il y a même des endroits où le sol (sable) est trop chaud pour y laisser les pieds. La petite pause jacuzzi naturel, seuls en pleine nature, équipés de bières fraiches, fait super plaisir! Même si ça pue un peu le souffre! Le soir nous trouvons encore un super spot de camping (gratuit), au bord d’un lac… un peu classique en Nouvelle-Zélande.

Geyser Lady Knox / Wai-O-Tapu

Le lendemain matin nous avons prévu d’aller au Wai-o-tapu park, avec notamment l’attraction principale: le geyser Lady Knox (c’est une fille), qui « pète » tous les jours à 10h30 pétante! La nature est parfois ponctuelle, étrange non? 😉

10h00 nous nous asseyons sur les bancs en face du geyser, ses spectateurs sont tous prêts. Un Kiwi arrive avec un micro et commence à nous expliquer l’histoire du geyser. Puis il sort un sac papier contenant du savon (bio), qu’il lâche dans le geyser … 5 min plus tard elle propulse le jet d’eau dans les airs. Voilà pourquoi le geyser est si ponctuel: les gérants du parc « force » l’éruption, qui arriverait quoi qu’il arrive mais de façon moins prévisible. La réaction chimique du mélange avec le savon accélère le processus, aucun impact sur le geyser et l’environnement, rassurez vous.

CGP_20140318095234_110 CGP_20140318102754_14

Le reste du parc est très … « puant ». Des lacs verts d’arsenic, d’autres de souffres et d’acides tous plus dangereux et odorant les uns que les autres. Nous avons l’impression de nous balader dans les entrailles de la terre!

CGP_20140318110125_117 CGP_20140318105721_115 CGP_20140318110041_116

Hobbit jouflu

Changement de décor complet en direction de Matamata aka Hobbiton. A peine arrivés, nous avalons un sandwich, préparons nos costumes … ???? …..suspense …. 🙂 et partons pour Hobbiton où plutôt au premier stop le magasin de souvenirs. Tout est cher et il n’y a pas beaucoup de babioles. Dommage ! Le deuxième stop, nous y voilà. La magie opère malgré le monde et notre guide quelque peu blasé par son métier.

CGP_20140318150353_128 CGP_20140318145730_124 CGP_20140318153531_134

Un village de Hobbit se tient vraiment devant nous avec bien entendu des maisons de tailles différentes et oui c’est du cinéma, les hobbits ça n’existe pas 😦

D’ailleurs devinez qui nous croisons à Hobbiton : 

Une bière à l’auberge du Poney Fringuant et notre visite est finie. Nous partons en direction de Tauranga, une jolie petite ville côtière sur le pacifique où nous mangerons un super bon fish&chips.

La péninsule de Coromandel

Avant de partir à l’assaut de cette péninsule, nous décidons de faire une balade dans les Karangahake Gorge. Excellent, cette petite rando nous emmène dans les traces des mineurs dans un cadre magnifique. Nous explorons à la lampe torche les anciennes galeries… brrr j’aime pas trop le noir… empruntons les anciennes voies ferrées et admirons les gorges. Sublime 🙂

CGP_20140319095605_01

CGP_20140319094801_140 CGP_20140319104513_146

Hot water beach

Nous remontons ensuite vers Hot Water Beach, le nom ne s’invente pas ! Le principle est donc simple: nous arrivons une heure avant la marée basse et nous mettons à creuser notre jacuzzi au milieu de plein d’autres. En effet, l’endroit de la plage où le sable est chaud n’est pas très grand. L’eau de la montagne descend, se réchauffe sur le sable et  coule dans nos piscines. Mais attention il fait chaud et le plouf dans l’océan plus frais à côté fait du bien.

CGP_20140319144629_153

Le soir même nous dormirons dans un cadre idyllique face à la baie de Mercury baie. Le lendemain matin nous traverserons la péninsule et nous nous dirigerons vers Auckland.

CGP_20140319194357_154

CGP_20140320144051_158

Piha, la plage noire

Le compte à rebours vers l’Amérique du Sud a commencé. Pour notre dernière journée avec la voiture-donjon nous allons faire un tour sur la côte ouest vers Piha. Et là nous ne sommes pas déçus, une magnifique plage de sable noire avec des vagues de 2m et un grand pain de sucre au milieu se présente. Nous passerons l’après midi à nous détendre et à affronter les vagues et le courant puissant.

CGP_20140322075446_160 CGP_20140321150956_159

Prochaine étape Auckland pour nos « au revoir » à la Nouvelle Zélande

Nouvelle-Zélande île du nord – épisode 01

Changement d’île

7h30, nous parkons la voiture dans l’énorme ferry qui nous permettra de changer de chapitre dans notre aventure néo-zélandaise: passage sur l’île du nord!

CGP_20140310082423_01

La traversé prend 3h00, nous trouvons un petit coin de canapé, proche d’une prise de courant, histoire de recharger toutes les batteries à plat, le temps d’un café (non soluble pour changer!). La mise à jour des blogs, photos et montage des quelques vidéos (notamment les aventures d’un certain super héro…) sont interrompues par Vincent:

« Venez voir dehors! Pleins de dauphins sautent tout autour du bateau! »

CGP_20140310082514_02

10h30, Wellington apparait au large, prisonnier des montagnes d’un côté et de la mer de l’autre.

Wellington – le temps d’un rendez-vous

Aujourd’hui nous avons prévu de visiter la ville, mais surtout de passer la journée en compagnie de Pascale, ma cousine (Charles) (soeur de Julien). Elle est arrivée il y a 3 mois pour un WHV (Working Holiday Visa), ce que nous avions fait en Australie. Je ne la vois pas souvent en France, alors on ne peut louper cette occasion de passer un peu de temps ensemble à l’autre bout du monde.

A peine sortie du bateau, alors que nous galérons à trouver une place, une petite nana nous fixe du regard! C’est la cousine, elle aura mit 10min top chrono à nous trouver … efficaces dans la famille!

CGP_20140310160031_05

Elle nous guidera toute la journée dans cette jolie petite ville. Le soleil est au rendez-vous, il semblerait que nous soyons chanceux, le ciel est souvent gris ici!

CGP_20140310160905_07

La visite du musée (gratuit) est très intéressante, surtout pour la culture Maori, notamment des maisons Maori grandeur nature dans les quelles nous pouvons entrer!

Petit japonais pour déjeuner … Miam! Petite balade dans les rues de la ville, qui semble très agréable à vivre.

CGP_20140310160347_06

Il y a même un plongeoir de 5m installé dans le port. Vincent et moi, étions chauds, malheureusement il est fermé pour cause d’eau polluée 😦

CGP_20140310130041_04

Suite à un petit verre dans la rue des bars, il est déjà temps de se dire au revoir. Encore merci cousine de nous avoir fait la visite!

Arrêt express au look out de la ville puis nous reprenons la route vers le nord, histoire de prendre de l’avance sur la route qui nous attends demain.

CGP_20140310191420_08

On a découvert que: Wellington est la capitale de la Nouvelle-Zélande, et non pas Auckland comme tout le monde pense! Cette ville est mignonne, mais étonnamment petite pour une capitale!

Petite nuit dans un nouveau spot de camping gratuit qu’Anso nous dégotte (merci l’application wikicamp).

Tongariro – 8h00 sur un volcan

Nous profitons de la pluie pour avancer au maximum vers le nord. Nous arrivons en fin d’après-midi au centre d’information d’Hoakune, la ville la plus proche du fameux volcan: Tongariro.

Comme pour le Kepler trek, nous espérons faire un trek de plusieurs jours, mais malheureusement tous les camp spots sont pleins. Par contre on nous indique une marche de 8h00, faisable en une (longue) journée, offrant les meilleures vues du trek de 3 jours. BANCO! On va faire ça!

Les réveils sonnent à 5h45, nous rangeons le campement dans ce qu’il reste de la nuit et tous en voiture!

Le trek permet de traverser les volcans et de finir de l’autre côté en 8h00 de marche. Du coups pas moyen de faire un aller-retour dans la journée. Par contre un bus peut nous ramener d’un côté à l’autre, pour 30$, un peu cher! Notre stratégie fût donc: un conducteur nous dépose au début du trek, va garer la voiture à la fin du trek, puis prend le bus pour nous rejoindre au point de départ et commencer la marche. Le conducteur est désigné par un technique ancestral … « pierre feuille ciseaux » … Vincent conduira! MUAHAHAHA! On ne bat pas comme ça à ce jeu là (seul Claude connait mon secret 😉 ).

CGP_20140312075526_07

Une fois tous réunis, nous partons pour l’acsension de notre premier volcan dans ce voyage.

DCIM110GOPRO

Beaucoup de monde au début du sentier, nous avons un peu peur que ce soit pendant 8h00 comme ça . Au final la foule se « dilue » sur les 25km de trek et nous pouvons profiter des paysages au calme, quelques temps.

CGP_20140312130958_10 CGP_20140312131324_11 CGP_20140312142805_12 CGP_20140312131900_41 CGP_20140312113343_08 CGP_20140312111713_24

Le trek est top, il y a plein de fumeroles!

CGP_20140312143142_48

DCIM110GOPRO

Le sol, brûlant par endroit, fume tel des cheminées. Impressionnant de se dire que nous marchons sur un volcan en activité qui pourrait pèter à tout moment!

CGP_20140312144844_49

Nous pouvons dire que: nous avons traversé le Mordor! Et oui Peter Jackson à utiliser ce volcan comme décor pour le Mordor dans le Seigneur de Anneaux!

Waitomo caves

Il est temps d’utiliser la première activité que nous avions réservé auprès de l’agence peter pan sur l’île du sud: les glow worms en tubing dans les Waitomos caves!

On nous a dit que: Waitomo vient du langage Maori, avec wai qui signifie eau et tomo qui signifie effondrement.

En gros ce sont des galeries souterraines creusées dans la roche par l’eau, qui sont vieilles de plusieurs millions d’années. Il parait que par endroit le sol est très fragile que l’on peut tomber dans une des galeries.

On nous a aussi dit que: Notre guide dans les caves (un spéléologues?) nous a raconté qu’il est souvent appelé par les fermiers locaux disant que leur mouton a disparu. En fait la pauvre bête a marché là où il ne fallait pas (ça se saurait si les moutons étaient intelligents!) et le sol s’est effondré sous ses pieds! Du coups le boulot du guide c’est de le sortir, mort ou vif, des galeries, probablement pour ne pas polluer l’eau des caves avec un cadavre en décomposition. Une fois il a du retirer un mouton coincé avec … des explosifs!! (Oo) Bilan si un jour vous allez au Waitomo village, n’allez pas brouter de l’herbe dans les champs, ça pourrait vous être fatal!

Bref … L’activité du jour c’est tubing (se balader sur une bouée, ou chambre à air de camion) dans les Waitomos caves, afin d’admirer des « glow worms » (vers luisants). Nos « awesomes » guides (qui usent et abusent de ce mot) nous donnent combinaisons, bottes, casques, lampes frontales et hop nous sommes partis pour l’expédition!

DCIM110GOPRO

5 min de marche au milieu des collines rocheuses, attention de ne pas tomber dans un tour, tel un mouton! Nous descendons une échelle cachée au milieu de nul part et c’est parti! Le spectacle commence dès le bas de l’échelle, en éteignant nos frontales, pleins de points vers au dessus de nos têtes: les vers luisants sont bien présents!

CGP_20140314145505_67

La balade dans la cave alterne entre spéléologie, vers luisants, tubing, avec des petits sauts pour le fun.

waitomo caves nous 4 - triptic

Juste après le petit saut avec notre bouée, on nous met tous en ligne, la tête vers le haut, on coupe nos lampes et nous fait avancer. Là nous avons le droit à la « voie luisante », qui n’a rien a envier à la voie lactée: des milliers de vers luisants défilent au dessus de nos têtes!! MAGNIFIQUE!!

CGP_20140314145513_68

Après 30 bonnes minutes passés dans les caves, nous voilà sortis. C’était excellent! Si un jour vous allez à Waitomo, n’hésitez pas, même si l’activité est un peu cher (135$) : TUBING + GLOW WORMS!!

CGP_20140314153213_69

Superdougette: Bon, on a l’impression que vous n’avez pas bien compris le truc du cadeau (vidéo) caché entre notre blog de voyage et celui de Vincent et Hélène. Un peu d’exercice cérébrale et y a plus personne!! 😛 Donc pour vous, qui ne l’avez pas trouvé la première fois, voici la session de rattrapage (on est vraiment trop sympa avec vous). 

Nouvelle-Zélande île du sud – Te Wai Pounamu – épisode 2

Queenstown

Le deuxième épisode de l’île du sud commence à Queenstown, ville surnommée « adrénaline town » car c’est là que se trouvent les plus haut saut à l’élastique (bungy jump), en parachute …. Outre l’étape lessive et douches (la 3ème depuis notre arrivée), nous allons booker les activités que nous souhaitons faire, auprès de l’agence PeterPan, que plusieurs personnes nous ont recommandé. Et là, nous tombons sur le plus mauvais de tous les commerciaux – petite description rapide pour vous mettre dans l’ambiance – jeune blond dynamique à l’accent belge qui parle couramment le franglais:

« tu vois ce que je veux dire ce prix que j’te fais là c’est unbelievable! J’en reviens pas moi même! »

Qui étant encore sous emprise de sa soirée de la veille (alcool? drogue? les 2 en même temps?!) parle aussi vite qu’un TGV lancé à plein vitesse. Après une rapide vérification des prix via Internet on se rend compte qu’on a pas de ristourne et qu’il se fout un peu de nous l’ami belge sous drogue. On y retourne en rallant gentiment et là – il est fort le monsieur – il nous félicite d’avoir comparé

« argh vous êtes des malins! Vous avez checké, on a perdu, tous les gens le font pas mais je comprends que vous soyez deçus! »

Bref, nous nous en tirerons avec $18 de réduction par personne et ferons pour sur de la luge sur piste / Hobbittown / du tubbing dans des caves pour admirer des glowworms / du rafting (le tout pour 200 euros).

Une fois cette affaire réglée, c’est parti pour « The art of luge ». Qu’est ce qu’on s’est marré, voyez-vous même :

CGPhotography_

S07E01 NZ – South – The art of luge from Let’s be upside down on Vimeo.

En redescendant, nous nous félicitons autour d’une pinte au bord du lac. La vue est sublime et avec la lumière on a l’impression que les montagnes devant nous étaient peintes.


S07E01 NZ – South -TL- Queenstown from Let's be upside down on Vimeo.

Wanaka

Comme nous ne ferons pas de bungy jump ou de rafting dans le coin, nous prenons la direction de Wanaka. En chemin nous nous arrêtons à Arrotown, petite ville toute mignonne, où plusieurs chinois c’étaient installés pendant la période de la recherche d’or.

Nous ne resterons pas longtemps à Wanaka, la pluie aura raison de nous. Nous nous mettons donc à la recherche du soleil sur la côte ouest. La route est là encore magnifique, qui eut cru qu’on puisse dire « c’est magnifique » aussi souvent!

La region des glaciers

Arrivés au niveau du Fox Glacier, nous sommes tous motivés pour randonner dessus et passer dans des creuvasses. Les $123 demandés, nous ferons réfléchir et nous déciderons de faire la marche gratuite de repérage en bas du glacier pour voir.

Pendant la balade, nous rencontrons Jacquot où plutôt Kea keo, le(s) Perroquet(s) des montagnes.

CGPhotography_1985

 La vue est très sympa mais nous abandonnons l’idée et allons nous poser avant le Franz Josef glacier. Le lendemain balade au pied de ce glacier, plus impressionant que le fox mais qui lui ne vaut pas les $329, nous nous gardons cette expérience pour la Patagonie, où nous nous rendrons après la Nouvelle-Zélande, le glacier y semble beaucoup plus impressionnant. Nous amorçons donc notre remontée vers le nord en passant par une rando à Okarito qui nous donnera une très belle vue sur les glaciers et les southerrn alps.

CGPhotography_2057 CGPhotography_2038

Et les eaux bleus turquoises des gorges d’Hokitika.

CGPhotography_2095

En chemin vers Kaikoura

Hamner Spring

Le lendemain, mission traverser l’île d’ouest en est, mais pour nous reposer de tant de route, nous ferrons une pause ensoleillée de 2h dans les eaux thermales d’Hamner Spring. Nous sommes un peu déçus en voyant le complexe, genre piscine municipale / parc d’attraction, nous nous attendions plus à des bains plus « nature ». Au programme trempette dans des bains de souffre, sulfure allant de 37° à 42° : ça pue affreusement mais bon parait que c’est bon pour la peau….

Kairoura

Après cette pause bien méritée (oui oui, c’est pas simple de voyager – non mais!), nous traversons pour changer de sublime vallée qui nous emmène à Kaikoura.

Notre nuit là bas sera bercée par le bruit des vagues au début puis par les rafales de vents le matin. Le vent nous empêchera d’envisager l’activité « chasse à la baleine » mais nous nous vengeons sur la chasse aux phoques !

CGPhotography_2119

C’est parti pour une balade le long de la côte et là qui voilà (inspecteur gadget ou pas, ok je sors…) des phoques par centaine en train de se dorer la pilule au soleil.

CGPhotography_2194

CGPhotography_2332

Les Malborough sounds

La remontée étant amorcée, nous décidons de nous balader dans les Malborough sounds – direction Nelson via la Queen Charlotte Dr. Les vues sont là encore magnifiques mais il faut avoir l’estomac bien accroché dans les virages.

Nous avançons vers French pass mais déciderons de nous poser à Elaine bay pour profiter du soleil. Le lieu semble propice pour la baignage, avec Vincent nous prenons le ponton pour aller voir l’eau de plus près et découvrons rapidement que l’eau est infestée de méduses!! Nous n’en avons jamais vu autant!! (Oo)

CGPhotography_2385

Nous en profitons pour créer votre nouveau super héro préféré SD.

Le lendemain, après le tournage de cette production digne d’une hollywoodienne, nous partons pour Nelson et là plus moyen de reculer nous réservons le trek de 3 jours. Après une bonne pinte dans une église reconvertie en bar – The Free house, nous nous préparons nos affaires.

Abel Tasman national park

Après un petit dej de champions, c’est parti pour 41.6km en 3 jours! Le premier jour sera le plus difficile. Chargés à bloc nous marcherons pendant 7h soit 24.6km, mais la bonne humeur générale et le plaisir de découvrir les paysages nous ferons oublier nos ampoules.

Le deuxième jour sera propice à la baignade, à la sieste au soleil mais aussi à la dégustation d’une bonne bière fraîche. On allait pas louper le seul bar du trek (enfin c’est plutôt un lodge qui se trouve sur le chemin du trek).

CGPhotography_2605

Nous traverserons à marée basse une baie pour finir le trek et en profiterons pour nous rebaigner avant que le bateau vienne nous chercher. Le retour en bateau sera très sympa, nous verrons de nouveau des phoques et des pingouins. On s’en lasse pas.

Etrange: Le bateau accoste directement sur la remorque derrière son tracteur et nous « tracte » directement jusqu’à notre parking (sur 5 bon kilomètres), sans que nous n’aillons à quitter le navire!

3 semaines ! Déjà! C’est passé super vite, nous en avons eut plein les yeux! Au revoir magnifique île du sud et à demain l’île du nord.

Kia ora et bienvenue en Nouvelle Zélande – Le sud de l’île du sud

*** en exclusivité internationale dans cet article : l’avant première de votre nouveau super héros préféré. Mais il va falloir la mériter. La première partie du lien se trouve dans cet article, la seconde dans celui correspondant de nos copains de voyage du moment Every day I’m travelling. A toi de le retrouver… ***

Alors que nous sommes encore sur la tarmac de l’aéroport de Sydney, les consignes de sécurité de Air New Zealand nous projètent directement en pleine terre du milieu, avec le thème du seigneur des anneaux!

Nous arrivons vers minuit à Christchurch, ville de départ de notre trip en Nouvelle-Zélande! Ça y est, nous sommes au bout du monde!!!

N’ayant pas réservé d’hôtel pour la première nuit, nous passons une nuit mémorable et GRAND CONFORT, à essayer de dormir sur la belle moquette de l’aéroport.

Info pratique: avant d’arriver en Nouvelle Zélande, pensez à nettoyer vos chaussures de marche et matériels de camping. Ils contrôlent que tout soit propre, histoire d’éviter l’invasion de parasites dangeureux pour la végétation! Si ce n’est pas propre, ils peuvent vous facturer un nettoyage!

Christchurch, Wicked

7h30, après un long squatte du café de l’aéroport, nous pettons tous un câble, il est temps de sortir! Direction Wicked, la compagnie chez qui nous louons notre carrosse pour nos 5 semaines d’excursion.

Une fois la paperasse terminée, nous voilà en possession de notre véhicule, mi-voiture, mi-tente. Direction … Pack and save pour faire le plein de nourriture! Immersion avec la population locale, un peu « cas sociaux » sur les bords. 2ème stop pour l’achat de notre 2ème chambre: une tente (bas de gamme, 29$), double couche de tapis de sol (7$ pièce, on en prend 4).

Le coffre est plein, il est temps de visiter la ville. Le tour sera rapide, le seul « intérêt » de cette ville aujourd’hui étant de constater les dégats qu’ont causé les tremblements de terre de 2010 et 2011 (meurtriers!). L’impression est étrange, la ville est un peu fantôme, même si on sent que les vieux quartiers devaient être très jolis avant ces 2 désastres!

Avant de démarrer le road trip, une petite bière au meilleur pub de la ville, histoire de goûter la mousse locale… Pas mal du tout!

Banks peninsula

Le road trip démarre, direction « Banks peninsula ». Nous quittons Christchurch en milieu d’après-midi et direct nous sommes dans les montagnes, le ton est donné: les routes vont êtres magnifiques!

French farm

La nuit approche, après avoir hésité à faire du camping sauvage au bord d’un joli lac (les 200$ d’amende évoqué par des connaissances de Vincent et Hélène 2h auparavant nous en dissuadent), nous installons le camp pour notre première nuit au spot appelé « French farm ». Superbe spot gratuit avec un belle vue pour l’apéro …. ça nous rappelle le road trip en Australie.

Les 2 chambres (tentes) sont montées très rapidement, le système de tente sur le toit de la voiture est très facile à installer. Vincent et Hélène dorment dans la « cave » alors que nous héritons du « dongeon » 🙂

Notre première « vraie » nuit en Nouvelle-Zélande fait du bien, ça change de la moquette de la veille. Ptit dej en compagnie des canards, et nous voilà partis en direction de la ville d’Akaora. Une première petite baie nous invite pour notre première baignade matinale avec Vincent, l’eau est fraîche mais le cadre au top!

Les paysages sur la route sont magnifiques, il faut dire que les montagnes qui tombent directement sur la mer, ça en jette! Sans parler des routes en S qui surplombent des mers de nuages.

Akaroa

La jolie petite (micro?) ville d’Akaroa, d’influence française, nous permet de faire un petit stop déjeuner et de découvrir un premier bâtiment Maori.

Pour finir la journée,nous marcherons jusqu’à un point de vue et nous perdrons sur les petites routes de la péninsule.

Lac Tekapo

Le prochain arrêt est le lac Tekapo, un lac d’une eau bleu turquoise, issue des anciens glaciers. Il est notamment connu pour son église, qui semble t’il serait la plus photographiée de NZ, jolie, mais on ne s’attarde pas trop. Après pas mal de route nous voulons nous dégourdir les jambes avec un petit trek. Rapidement nous trouvons notre bonheur avec une marche le long du lac Alexandria, beaucoup plus petit que le Tekapo, un peu moins turquoise.

Il est temps de rejoindre notre camping du soir, un spot un peu « lunaire », à côté du lac Mac Gregor. Nous installons donjon et cave en plein milieu du terrain, ouvrons le vin, commençons le succulent dîner que nous ont préparé les filles, et admirons la vue sur le lac et les montagnes.

Le gérant du camping passe nous voir, imaginez un homme un peu bossu, qui pète quand il vous parle, pour le paiement (6$ par personne, c’est correct, mais pas de douche).

Alors que nous entamons le digestif, en bons campeurs, nous constatons que le vent se lève méchament. Quelques minutes plus tard, notre gérant pétomane revient nous voir pour nous conseiller et nous aider à bouger notre tente, ainsi que notre dongeon, dans un endroit plus abrité. Consciencieux le monsieur!

6h30, le réveil sonne! On est tous un peu KO, les rafales de vents nous ont balancé toute la nuit, Anso et moi dormions dans le dongeon, ça bougeait pas mal. Nous sommes rassurés de voir que Vincent et Hélène ne se sont pas envolés avec la tente!

Une petite randonnée au lever du soleil le long du lac Tekapo nous permet d’apprécier le paysage dessiné par les montagnes qui nous entourent.La baignade dans le lac après notre petite randonnée permettra aux filles de décrocher un bon pour des crêpes cuisinées par les gars, à utiliser en NZ!

Mount Cook

Nous continuons de nous enfoncer dans les montagnes direction le mont Cook. La route est magnifique tout du long, mais devient vraiment incroyable quand nous arrivons à destination. Digne du seigneur des anneaux!!

Nous avons l’occasion de voir 2 glaciers. Celui du « Lake Tasman » facilement accessible, après seulement quelques minutes de marche. Le 2ème se cache au fond de la sublime « Hooker » vallée, balayée par le vent. Après 1h40 de marche et 3 ponts suspendus, nous voilà face à notre deuxième glacier. On peut vous dire que l’eau de la rivière est très froide!

En direction des fiords

Après les glaciers du mont Cook, nous descendons la côte ouest en direction des fjords. Quelques petits stops nous permettent de faire passer les kilomètres.

Moeraki, des oeufs de dinosaures?

Etrange: des cailloux tous ronds au milieu de la plage, ils font penser à des oeufs géants! (ou aux co%*lles de Godzilla).

Petite ville de Oamaru

Cette ville d’artistes nous offre un petit stop pittoresque, le temps d’une balade et d’un déjeuner.

Artistes un peu barrés à en juger par cette balançoire pour enfant décorée avec des roquettes (bombes?)!

Dunedin et la chasse aux pingouins

Petit stop exrpress à Dunedin, juste le temps de goûter les bières locales dans un bon pub… Il faut dire qu’il pleut et que ça caille! Le soir nous tombons sur notre pire spot de camping: un parking, le long de la route, en plus il pleut, mais bon c’est gratuit et c’est collé à la ville!

Le lendemain matin nous partons à la chasse aux pingouins et albatros dans la magnifique baie de la ville… Sans succès.

Nuggets point

Petit stop au « Nuggets point », pointe sur la côte, dont le phare surplombe une colonie de phoques, nos premiers du voyage! (Ils sont un peu trop loin pour une bonne photo)

Fjordland

Nous arrivons à l’office du tourisme de Te Anau en début d’après-midi, le temps est radieux et les fiords sont juste devant nous. L’objectif est de récupérer les infos (météo et places disponibles pour les campings) sur le Kepler trek, qui dure 3 jours et que nous voulons tous faire! A notre grand désespoir nous apprenons que les refuges et campings sont pleins pour les 2 prochaines nuits et que la météo se dégrade dans 2 jours, neige à partir de 1100m, le trek monte à 1400m 😦

Milford Sound

Nous passons au plan B: petit tour en bateau dans le fameux Milford Sound, réputé pour être le meilleur trek au monde! Pas étonnant qu’il faille le réserver (hut ou camp spot) 6 mois à l’avance.

Nous nous le ferons en bateau (45$, pour 2h00 de bateau avec « Juicy », en « early bird », soit 9h00 le matin), le lendemain matin. En attendant nous passons la nuit dans un parc national avec une superbe vue!

9h00 du matin, embarquement immédiat!

La balade est matinale et magnifique! Première fois qu’on voit des fjords, les quelques nuages matinaux coincés dans les fjords, ainsi que les phoques faisant la grasse mat’ sur les rochers, participent à la magie du moment.

Mount Kidd

Le reste de la journée nous faisons des micros randonnées, dont le « miror lake », dont l’eau est transparente, pour nous retourner tranquillement vers Te Anau, afin de savoir si la météo est plus clémente dans les jours à venir … Tout le monde croise les doigts dans la voiture, on a tous très envie de le faire ce Kepler trek!

Malheureusement la météo annoncée reste la même: neige, visibilité nulle en haut d’ici 2 jours.

Sur un coup de tête nous décidons d’aller voir le prix des vols en hélicoptère. Pour 20 min (10min aller, 10 retour), ainsi qu’un posage sur un des monts, 199$, nous hésitons… Finalement un autre couple voulait faire un vol aussi à ce moment là, du coup la compagnie nous propose un meilleur vol à prix cassé (nous avons promis de ne pas révéler le prix, mais je peux vous dire que l’offre était telle que nous n’avons pas hésité longtemps!). Nous voilà embarqués pour 40min de vol au milieu des fjords, avec un stop sur un sommet inaccessible à pied (ou suite à 1 semaine d’escalade!)! MAGIQUE!! Premier vol en hélico pour Anso et Hélène … Sensations garanties!!

S07E01 NZ – South – The art of flight from Let’s be upside down on Vimeo.

Pour les fans: Notre pilote d’hélicoptère a participé au tournage du « Seigneur des anneaux », ainsi qu’au film de Redbull « That’s it that’s all », le film précédent the « Art of flight » (vous voyez le pilot d’hélico qui décolle à la verticale dans the art of flight? C’était son collègue pour le tournage!!)

Voici une partie du lien vers la surprise tant attendu, n’oubliez pas d’aller chercher sur le blog de nos amis pour trouver la partie manquante (les « XXXX »), regalez-vous (on espère): https://vimeo.com/8893XXXX

Photographies par Charles Gerber.